•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un premier entraînement pour les Saguenéens de Chicoutimi depuis la pause

Les Sags s'entraînent sur la patinoire du Centre Georges-Vézina.

(ARCHIVES) Les Saguenéens ont tenu un premier entraînement au Centre Georges-Vézina vendredi.

Photo : Radio-Canada / Roby St-Gelais

Alors que la reprise du calendrier de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) est repoussée au mois de février, les Saguenéens de Chicoutimi ont pu tenir un premier entraînement au Centre Georges-Vézina, vendredi, depuis la mise sur pause de la saison en décembre.

La Ligue de hockey junior majeur du Québec avait annoncé le report de la reprise, initialement prévue le 17 janvier, plus tôt en journée.

Elle a obtenu l’autorisation de la santé publique pour tenir des matchs et des entraînements pour l’équipe au complet, mais comme il avait déjà été mentionné, les propriétaires des équipes préfèrent attendre le moment où les arénas pourront être remplis à 50 % de leur capacité.

Rappelons qu’actuellement, les sports intérieurs sont interdits s’ils sont pratiqués par plus de deux personnes qui ne sont pas de la même résidence.

Les joueurs des équipes étaient déjà de retour en prévision de la reprise du 17.

Les Saguenéens se sont entraînés vendredi après-midi, a mentionné le directeur des opérations chez les Saguenéens, Serge Proulx. Les joueurs étaient arrivés hier, jeudi, après des tests rapides comme le demandait le protocole. Ils vont s’entraîner aussi demain samedi et c'est congé dimanche pour eux. Lundi, c’est retour à l’entraînement. Donc, on va pouvoir justement procéder la semaine prochaine aux entraînements et les joueurs vont commencer l’école par correspondance mercredi prochain pour ceux que ça s’applique et ceux qui vont au cégep, ce sera le 24 janvier comme tout le monde.

Le dernier match des Saguenéens remonte au 18 décembre.

Serge Proulx est confiant que la reprise pourra se faire en février. Il a aussi indiqué qu’il n’est pas question pour les clubs du Québec de demander des compensations financières pour pouvoir jouer à huis clos, comme ce fut le cas lors de la saison dernière. Québec avait alors accordé 1 M$ par équipe.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !