•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un couple de Montréal convertit sa grande demeure en centre d’artistes

Facade d'une grande maison en pierres blanches.

La résidence du couple Lysaught-Hamelin, qui abrite Projet Casa, est une grande maison de type Renaissance française construite au début des années 1900.

Photo : Page Facebook de Projet Casa

Radio-Canada

Danielle Lysaught et Paul Hamelin ont converti une partie de leur résidence, avenue de l’Esplanade à Montréal, en centre d’artistes nouveau genre. Depuis son ouverture, en juillet 2020, Projet Casa a accueilli 14 expositions, en plus d’héberger des artistes à l'occasion.

Danielle et Paul ont fait fortune en informatique, mais ont toujours été passionnés d’art et de culture. Lorsque le couple a acheté une immense résidence de style Renaissance française un peu avant la pandémie, c’était d’abord pour y habiter. Toutefois, une idée faisait déjà son chemin dans la tête de Danielle : partager le lieu avec des artistes.

C'était trop grand pour nous; les enfants sont partis, on n’a pas l’idée de tenir des grandes réceptions. Puis, c’est un bel espace, donc on voulait vraiment le partager, explique-t-elle. On avait déjà des projets dans le milieu des arts visuels, donc on s’est dit : "Pourquoi pas ne pas commencer doucement à proposer des petits événements?"

La maison en pierres blanches, à l’intérieur d’influence européenne, a été construite au début des années 1900 par un marchand du nom de Raoul-Aza Girard. C’est une des premières maisons canadiennes-françaises bourgeoises, explique Paul Hamelin.

Deux geeks mécènes des temps modernes

Danielle Lysaught et Paul Hamelin l’avouent d’emblée; leur champ de pratique n’a rien à voir avec le milieu des arts. Les deux, qui sont ensemble depuis une dizaine d’années, viennent du monde de l’informatique. On est vraiment des geeks technologiques; logiciels, programmation, etc., résume Danielle.

Leur rencontre a permis à leur intérêt latent pour les arts de se développer, les menant à se faire des contacts dans le milieu des arts, comme leur voisine Florence-Agathe Dubé-Moreau, autrice et commissaire indépendante en arts (et conjointe de Laurent Duvernay-Tardif).

C’est au début de la pandémie que l’idée de Projet Casa s’est concrétisée. Les cinq premières expositions que l’espace a accueillies étaient toutes programmées dans d’autres galeries à Montréal, avant que la COVID-19 force leur annulation. Peu après, Danielle et Paul ont commencé à organiser leurs propres expositions.

Projet Casa est une initiative totalement privée et ne bénéficie d’aucune aide gouvernementale. Danielle et Paul offrent le rez-de-chaussée gratuitement aux artistes, mais leur demandent en échange de contribuer au fonctionnement quotidien du lieu. Lorsqu’une œuvre est vendue, le couple prend également une commission de 15 % pour couvrir les coûts de production des expositions.

Contribuer à la culture en gardant le contact avec la jeunesse

Paul Hamelin et sa conjointe aiment l’art, mais ne se considèrent pas comme des personnes collectionneuses. Le couple n’est pas ainsi à la recherche de son prochain Riopelle.

C’est par plaisir et par curiosité qu’il s’implique dans le milieu des arts; une façon pour les deux mécènes de contribuer à la culture et aussi de garder un contact avec les jeunes.

Ça permet beaucoup de découvertes, de rencontres avec des jeunes artistes de 25 ou 30 ans, l’âge de nos enfants. [...] Ce sont des personnes qui s’interrogent beaucoup, qui réfléchissent, qui sont engagées dans différents aspects de la société, donc ça fait vraiment des rencontres enrichissantes, explique Danielle Lysaught.

On parle de jeunes artistes comme Jannick Deslauriers, qui termine présentement sa maîtrise à la prestigieuse Université Yale, et qui réside et travaille à Projet Casa quand elle revient à Montréal.

Je trouve que le soutien de Danielle et Paul permet une spontanéité. [...] Il n’y a pas de programme pour ça, résume l’artiste visuelle.

La prochaine exposition de Projet Casa, En constante transformation, sera présentée à partir du 20 janvier. Le public est invité à voir les installations, les performances et les vidéos de neuf artistes en début de carrière, à les rencontrer et à découvrir le lieu unique qu’est Projet Casa.

Ce texte a été écrit à partir d'une entrevue réalisée par Nabi-Alexandre Chartier. Les propos ont pu être édités à des fins de clarté et de concision.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !