•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois enfants périssent dans un incendie à la Première Nation de Sandy Lake, en Ontario

« Aucune des bouches d'incendie ne fonctionnait et nous n'avions qu'un seul camion-citerne qui faisait des allers-retours aussi vite qu'il le pouvait », déplore la cheffe de Sandy Lake.

Une carte montre l'emplacement de la réserve de Sandy Lake, loin dans le Nord-Ouest de l'Ontario, près de la frontière du Manitoba.

L'emplacement de la réserve de Sandy Lake, dans le Nord-Ouest de l'Ontario.

Photo : Google Maps

Radio-Canada

Trois enfants d'une même famille sont morts dans l'incendie d'une maison dans le Nord-Ouest de l'Ontario, a déclaré vendredi une cheffe des Premières Nations.

Selon la cheffe de la Première Nation de Sandy Lake, Delores Kakegamic, l'incendie a commencé jeudi vers 23 h 30.

Les pompiers se sont précipités sur les lieux, mais toute la maison était la proie des flammes au moment où ils sont arrivés, a-t-elle indiqué.

Une maman était à la maison avec ses six enfants et le papa était au travail, mais nous avons réussi à en faire sortir trois, a continué la cheffe Kakegamic, qui s'est rendue sur les lieux pour aider jeudi soir.

Les trois enfants qui ont péri dans l'incendie étaient âgés d'environ cinq à neuf ans, selon elle.

C'est affreux, a-t-elle déclaré en éclatant en sanglots.

Les bouches d'incendie étaient hors d'usage, selon la Première Nation

Mme Kakegamic a déclaré que les pompiers ont fait tout ce qu'ils ont pu.

Aucune des bouches d'incendie ne fonctionnait et nous n'avions qu'un seul camion-citerne qui faisait des allers-retours aussi vite qu'il le pouvait. L'eau a continué à geler. Les bouches d'incendie ne fonctionnent jamais ici.

La communauté est dévastée, a-t-elle indiqué.

Tout le monde est encore sous le choc en essayant de comprendre ce qui vient de se passer la nuit dernière. Nous demandons de la force et des prières.

Deux avions avec des enquêteurs, des agents de la police de secours et deux coroners devaient arriver aujourd'hui dans cette Première Nation éloignée.

Le Bureau du commissaire des incendies de l'Ontario a annoncé qu'il envoyait trois personnes pour enquêter sur l'origine, la cause et les circonstances de l'incendie.

La ministre des Services aux Autochtones, Patty Hajdu, a affirmé avoir le cœur brisé depuis qu'elle a appris la nouvelle.

Sol Mamakwa, député provincial et porte-parole néo-démocrate des Relations avec les Autochtones et des Relations découlant des traités, a quant à lui déploré la perte horrible de trois beaux enfants.

Nous sommes dévastés pour la famille et les proches qui pleurent ces trois petits. Veuillez vous joindre à moi pour adresser vos pensées et vos prières à tous ceux qui sont touchés par cette terrible tragédie.

Delores Kakegamic a précisé que les pompiers n'avaient pas de masques, simplement ceux utilisés pour se protéger contre la COVID-19.

Ils ont tous souffert d'inhalation de fumée ainsi qu'environ quatre conseillers qui étaient sur place pour aider, qui ont parcouru les décombres pour essayer de trouver les bébés, a-t-elle déclaré.

Les pompiers et les conseillers ont tous été soignés et sont maintenant chez eux pour se reposer.

La Première Nation de Sandy Lake se trouve à environ 600 km au nord-ouest de Thunder Bay et est accessible uniquement par route d'hiver ou par avion.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !