•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

VaxiCode : le Sports Experts de Chicoutimi déplore l’iniquité pour les grandes surfaces

L'intérieur d'un grand magasin.

La copropriétaire du Sports Experts de Chicoutimi déplore que des plus petits commerces n'auront pas à exiger le passeport vaccinal.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Lamothe

Radio-Canada

L’obligation de demander le passeport vaccinal aux clients des magasins qui ont une superficie de plus de 1500 m² dès le lundi 24 janvier est jugée inéquitable par le magasin Sports Experts de Chicoutimi.

La copropriétaire du Sports Experts - Atmosphère de Chicoutimi, Mélanie Turcotte, estime que les magasins à grande surface offrent justement plus d’espace pour permettre aux clients de circuler dans les allées.

Elle estime que la mesure est injuste, puisque certains de ses concurrents, qui ont des magasins plus petits, n’auront pas à appliquer la mesure.

Aller chercher des vêtements pour jouer dehors quand on a froid, ça peut être un bien essentiel aussi. Et il y a aussi quelque chose d’inéquitable là-dedans aussi parce que ce ne sont pas tous les commerces qui devront demander le VaxiCode. Donc quelqu’un qui va se présenter chez Sports Experts qui n’est pas vacciné ne pourra pas se procurer un manteau, mais va pouvoir aller chez un de mes concurrents plus petits s’en procurer un, a-t-elle déploré dans le cadre d'une entrevue accordée à l'émission Place publique.

L'entrée extérieure d'un commerce.

Le magasin Sports Experts - Atmosphère de Place du Royaume, à Chicoutimi, est considéré comme une grande surface.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Lamothe

Mélanie Turcotte songe d’ailleurs à fermer l’une des deux entrées du magasin à certains moments si les employés ne sont pas assez nombreux pour demander le passeport vaccinal aux clients aux deux endroits.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !