•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau système de réservation des campings provinciaux au Manitoba

Une tente sur un site de campement

Le jour de l’ouverture des réservations pour la saison, l'an dernier, plus de 13 000 personnes ont effectué une réservation.

Photo : Radio-Canada / Darren Bernhardt

Le gouvernement du Manitoba modifie progressivement son système de réservation pour les campings de parc provinciaux, notamment en réduisant la durée maximale des séjours. La province tente ainsi de régler les problèmes de réservations qu'ont connus les vacanciers en 2021.

Un nouveau logiciel pourrait être élaboré pour 2023, et des changements à court terme sont en train d’être mis en place pour permettre d’améliorer les réservations cette année, comme l’explique Sarah Guillemard, la ministre des Conservations et du Climat.

Si les correctifs apportés en ce moment ne règlent pas tous les problèmes actuels du système de réservation, ils amélioreront tout de même les performances du système cette année, pendant que la province travaille sur les changements à plus long terme.

Ces améliorations permettront de gérer l'afflux d’internautes le jour de l'ouverture des réservations, de faciliter le processus de réservation pour les campeurs et la possibilité de réserver des installations de camping très demandées et dont l'inventaire est limité, comme les cabanes et les yourtes, peut-on lire dans le communiqué.

Le gouvernement explique que les améliorations seront testées en fonction des estimations du Ministère n ce qui concerne l’importance du trafic sur son site Internet.

Les changements prévus :

  • des mises à niveau du serveur pour améliorer la performance du système et d'autres améliorations technologiques
  • un ajout de deux jours de réservation, la période passant à cinq jours
  • une limitation du nombre de réservations pouvant être effectuées en une seule fois pour les cabanes et les yourtes, soit de trois à deux
  • une réduction de la durée maximale des séjours dans les cabanes ou les yourtes, de 14 à 7 nuits, pour en donner l'accès à un plus grand nombre de personnes

Les ajustements de politique envisagés ont été présentés récemment au public par le biais du sondage en ligne Améliorer le service de réservation des parcs sur le site Internet EngageMB.

D'autres suggestions faites dans le cadre du sondage seront prises en compte dans les années à venir, indique la ministre dans le communiqué.

Notre gouvernement est déterminé à faciliter la réservation d'emplacements de camping pour les Manitobains grâce à cette approche à court et à long terme.

Le processus d'appel d'offres sera bientôt lancé pour l’élaboration et la mise en œuvre du système de remplacement pour les saisons futures.

Des changements réclamés depuis longtemps

Le porte-parole de l’organisme de protection de l'environnement Wilderness Committee, Eric Reder, affirme que les changements annoncés par la province auraient dû être faits depuis longtemps.

Cela pourrait difficilement être pire qu'actuellement. Des personnes attendent des heures sans pouvoir se connecter, affirme-t-il.

Le système d’inscription est un problème majeur, mais le plus grand problème, c’est qu’on n’a pas assez de parcs. Alors, la réponse au problème des réservations dans les parcs au Manitoba, c’est plus de parcs. C’est aussi simple que ça , fait-il valoir.

Eric Reder cite l'exemple de la Colombie-Britannique. En 2021, cette province a annoncé un investissement supplémentaire de 83 millions de dollars sur trois ans en réponse à une demande sans précédent pour des terrains de camping.

Quelle que soit la façon dont on change le système des parcs, il y aura des Manitobains mécontents parce qu’il n’y a pas assez de place pour eux et qui ne pourront donc profiter de la nature et des régions sauvages que nous avons, résume-t-il.

Tout le monde dans le gouvernement [du Manitoba] l"a vu en 2020. Ce gouvernement a réagi en ne faisant rien, conclut-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !