•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Décès de l’ancien lieutenant-gouverneur Edward Roberts

Edward Roberts.

Edward Roberts a été lieutenant-gouverneur à Terre-Neuve-et-Labrador de 2002 à 2008.

Photo : Bureau du Gouverneur général

Radio-Canada

Le politicien Edward Roberts, qui a été lieutenant-gouverneur de Terre-Neuve-et-Labrador entre 2002 et 2008, est mort à l’âge de 81 ans.

Selon l’ancien premier ministre Roger Grimes, il était l’un des grands politiciens de cette province.

La phrase utilisée chez les politiciens est qu’Ed Roberts aura été le meilleur premier ministre que la province n’a jamais eu, témoigne-t-il.

Edward Roberts a été choisi en 1972 comme chef du Parti libéral de la province. Mais l’entrée dans la course de son adversaire à l’investiture, Joey Smallwood, qui venait de former le Liberal Reform Party, lui a ravi l’élection provinciale de 1975, croient plusieurs observateurs politiques, en raison de la division du vote.

Après plusieurs années dans l’opposition, Edward Roberts a quitté la politique en 1985 pour se concentrer sur sa pratique du droit.

En 1992, le premier ministre libéral de l’époque, Clyde Wells, l’invite à devenir procureur général, ministre de la Justice et leader parlementaire, honneur qu’accepte Edward Roberts. Il sera élu quelques mois plus tard dans la circonscription de Naskaupi, avant de se retirer de la politique active en 1996.

Un lieutenant-gouverneur différent

Bien connu par des responsables influents du Parti libéral à Ottawa, Edward Roberts est nommé en 2002 comme lieutenant-gouverneur, avec le soutien du premier ministre de l’époque, Jean Chrétien.

C’est comme s’il était né pour être lieutenant-gouverneur, explique Roger Grimes, qui ajoute que l’homme connaissait profondément Terre-Neuve-et-Labrador.

Selon lui, M. Roberts a changé ce rôle dans la province en étant beaucoup plus ouvert envers le public et en étant plus accessible envers les médias.

Edward Roberts a été décoré de l’Ordre du Canada en 2010. On a alors souligné son apport à la création d’un hôpital de soins tertiaires à Saint-Jean et à la Faculté de médecine de l’Université Memorial.

Il a également reçu l’Ordre de Terre-Neuve-et-Labrador, en 2004.

Dans un communiqué, le premier ministre Andrew Furey a offert ses condoléances.

Aujourd'hui, la province a perdu une personne remarquable en la personne d'Ed Roberts. Il a servi le public pendant des décennies et, en tant que leader politique, il a supervisé une réforme considérable des soins de santé, de l'éducation et des services sociaux. Il était également très respecté dans le milieu juridique où il a exercé pendant de nombreuses années. Sur une note personnelle, je me suis tourné vers Ed pour obtenir de sages conseils et j'ai eu avec lui des conversations animées sur notre province, écrit Andrew Furey.

Le député libéral fédéral de la circonscription de Saint-Jean-Mount Pearl et ministre du Travail, Seamus O’Regan, décrit aussi la contribution d’Edward Roberts comme substantielle et estime que c’est une perte terrible pour la province.

Je ne sais pas si nous n’aurons jamais une autre personne comme lui, dit-il.

Avec les informations de Terry Roberts, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !