•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La province goûte à l’atmosphère tendue du conseil municipal de Nipissing Ouest

Une représentante du ministère des Affaires municipales a fait une présentation virtuelle jeudi soir.

Capture d'écran de la diffusion d'une réunion du conseil municipal de Nipissing Ouest.

Plusieurs réunions du conseil municipal de Nipissing Ouest ont été annulées au cours des derniers mois en raison de l'absence de quorum (archives).

Photo : Capture d'écran

Les élus du conseil municipal de Nipissing Ouest se sont réunis jeudi soir pour discuter d'une lettre envoyée la semaine dernière par le ministre des Affaires municipales, Steve Clark, qui les rappelait à l'ordre puisqu'ils ne se sont pas réunis depuis des mois.

Lors de cette rencontre, une représentante du ministère des Affaires municipales, Kathy Horgan, a fait une présentation de plus d’une heure pour rappeler aux conseillers municipaux la nature de leur mandat et de leurs obligations.

Il s’agit de la troisième formation de ce type à laquelle participent les membres du conseil municipal, selon l’élu Dan Roveda.

En organisant cette présentation, les représentantes du gouvernement provincial espéraient sortir le conseil de l’impasse, celui-ci ne s’étant pas réuni depuis plusieurs mois en raison de conflits personnels entre les membres.

Les dernières réunions du conseil ont toutes été annulées en raison de l’absence de quorum.

Plusieurs municipalités ont déjà publié leur budget pour l'année prochaine, tandis que nous, nous n’avons même pas entamé les délibérations, se désole la conseillère Lise Sénécal.

Certains membres du conseil refusent de se présenter ou d’adopter l’ordre du jour en raison d’une motion qui y figure. Cette motion concerne le directeur général de la municipalité.

En novembre dernier, Alisa Craddock, directrice des services institutionnels et trésorière de la municipalité, a émis une mise en garde juridique dans laquelle elle avisait les conseillers de ne pas aborder cette question lors d'une réunion ouverte.

Or, la mairesse tient à garder cette motion à l’ordre du jour par souci de transparence.

Plusieurs conseillers ont profité de la rencontre de jeudi soir pour tenter de voir comment les délégués du ministère des Affaires municipales prennent position dans toute cette histoire.

Or, comme Kathy Horgan et sa collègue Bridget Schulte-Hostedde l'ont exigé à maintes reprises, cette réunion spéciale avait pour objectif de partager l’information sur le rôle des conseillers et non de trancher quant aux points de désaccord au sein du conseil.

Je vous invite à consulter vos lois municipales et à avoir des discussions avec votre commissaire à l’intégrité, indique Mme Horgan.

Cette représentante rappelle que les problèmes à l’origine de l’impasse au conseil municipal peuvent être résolus grâce à l’adoption de politiques claires qui guideront le travail des conseillers.

Je vous répète constamment le mot "politiques", admet-elle. Mais c’est la façon de faire avancer les choses.

Nous espérons que cette présentation sera la base d’un renouveau dans les relations interpersonnelles entre les membres du conseil, poursuit-elle.

Entre optimisme et scepticisme

Les conseillers de Nipissing Ouest ne sont pas du même avis sur plusieurs questions, mais ils s'entendent tous sur une chose : il faut que le conseil sorte de l’impasse à tout prix.

À ce point-ci, tout ce que je veux, c’est retourner au travail, relate Dan Roveda.

La mairesse Joanne Savage espère que la présentation convaincra les membres du conseil de revenir à la table et d'entamer des discussions.

« On a eu le quorum, chaque membre du conseil était présent… Aujourd’hui a été l'occasion d'une bonne réflexion pour chacun des membres. »

— Une citation de  Joanne Savage, mairesse de Nipissing Ouest

Le ministre des Affaires municipales n’hésitera pas à dissoudre le conseil municipal dans les 60 prochains jours si l’impasse n’est pas résolue, rappelle Mme Schulte-Hostedde.

La prochaine réunion est prévue le mardi 18 janvier.

Je n’ai aucun doute que nos prochaines rencontres seront observées de près par le public et par le gouvernement provincial, conclut Joanne Savage.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !