•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La terre a tremblé dans la Manicouagan

Illustration d'un sismographe.

La secousse de jeudi a été perçue dans le secteur de Baie-Comeau. (archives)

Photo : iStock

Radio-Canada

Si vous avez senti de légères secousses dans la nuit de mercredi à jeudi, vous n'avez pas rêvé. Un séisme de magnitude 3,1 s’est produit à 2h43 dans le fleuve Saint-Laurent.

Il est survenu au large de la péninsule de Manicouagan à une profondeur de 14 kilomètres. Il s’agit d’une profondeur moyenne qui se situe toujours dans la croûte terrestre.

Selon Séisme Canada, l’épicentre se trouvait à environ 15 kilomètres au sud-est de Baie-Comeau.

Un tremblement de terre d’une telle magnitude peut être perçu par l’être humain indique le sismologue de l’organisme fédéral, Maurice Lamontagne. À partir de 2,5 les gens qui se trouvent près de l’épicentre vont rapporter avoir entendu comme un grondement , explique-t-il. Ce séisme n’a cependant pas été ressenti de l’autre côté du fleuve.

« Généralement ça prend au moins magnitude 4 pour qu’il soit ressenti des deux côtés du fleuve Saint-Laurent.  »

— Une citation de  Maurice Lamontagne, sismologue, Séisme Canada

Toujours selon M. Lamontagne, les vibrations seront perçues autour de 4 sur l’échelle utilisée pas les sismologues et à 5 de petits objets peuvent tomber et des fissures peuvent se créer sur un mur.

Il rapporte qu’il se produit annuellement une soixantaine de secousses dans l’est du Québec. « La grande majorité des séismes de cette région-là vont se produire sous le fleuve Saint-Laurent. En profondeur. Et puis ils sont généralement dans une espèce de triangle entre Baie-Comeau – Sept-Îles et Matane », ajoute le scientifique.

Sur la Côte-Nord, seuls deux tremblements de terre ont dépassé une magnitude de 5. En 1944, une secousse de magnitude 5,1 a eu lieu près de Godbout et en 1999, une secousse de magnitude 5,1 s'est produite à une soixantaine de kilomètres de Sept-Îles.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !