•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le retour en classe pourrait se faire le 24 janvier à Terre-Neuve-et-Labrador

Le ministère de l’Éducation annoncera sa décision mercredi prochain.

Un enfant le regard dirigé vers le bas et la tête recouverte du capuchon de son chandail insère délicatement un écouvillon dans sa narine droite.

Les élèves et le personnel scolaire devront obtenir deux tests négatifs de COVID-19 avant de réintégrer les salles de cours.

Photo : Reuters / Axel Schmidt

Radio-Canada

Les élèves de Terre-Neuve-et-Labrador pourraient retrouver leurs salles de classe le lundi 24 janvier.

C’est la date que vise le gouvernement provincial pour le retour à l’école, tant pour les élèves des écoles anglophones que pour celles du Conseil scolaire francophone provincial (Conseil scolaire francophone provincial).

Le ministère de l’Éducation confirmera mercredi prochain, 19 janvier, s’il donne le feu vert au retour en classe. Les cours à distance continuent d’ici là.

Tests de dépistage distribués aux familles

Avant la rentrée en classe, les élèves et le personnel scolaire devront utiliser les tests de dépistage rapide qui seront distribués aux familles.

Tous les élèves, enseignants et autres membres du personnel scolaire devront faire à la maison deux tests à 72 heures d’intervalle. Par exemple, si les classes reprennent le 24 janvier, ils devront faire un test le 21 janvier, puis le matin du 24.

Rosann Seviour insère un écouvillon dans sa narine.

Dre Rosann Seviour, médecin hygiéniste en chef par intérim de Terre-Neuve-et-Labrador, explique comment faire un autotest de dépistage de COVID-19, lors du point de presse de jeudi.

Photo : Gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador

Les trousses de dépistage seront distribuées à partir du 19 janvier, a dit Tony Stack, le directeur de l’éducation du conseil scolaire anglophone.

Comme ces trousses contiennent cinq tests, ceux qui restent pourront servir si un élève ou un membre du personnel scolaire développe des symptômes.

Le souhait du gouvernement provincial est de ne pas passer constamment d’un enseignement en personne à un enseignement en ligne, a dit le ministre de l’Éducation, Tom Osborne.

Il mentionne néanmoins qu’il ne se fait pas d’illusion et qu’un grand nombre d’éducateurs en isolement à cause de la COVID pourrait conduire occasionnellement à des classes virtuelles.

Le ministre affirme que le gouvernement travaille avec le syndicat des enseignants de la province afin de s’assurer d’avoir des suppléants prêts à prendre la relève en cas de besoin.

Tony Stack assis en conférence de presse devant un drapeau du Canada et un drapeau de Terre-Neuve-et-Labrador.

Tony Stack souhaite que les étudiants ne prennent pas de retard s'ils doivent être en quarantaine.

Photo : Gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador

Quant aux élèves qui devront rester à la maison s’ils attrapent la COVID-19, les conseils scolaires ont prévu des mesures pour s’assurer qu’ils ne prennent pas de retard dans leur apprentissage, a assuré le directeur d’éducation Tony Stack.

Le ministre Tom Osborne convient que le gouvernement ne peut pas savoir si chaque famille utilisera ses tests avant le retour en classe.

Cependant, il croit que les parents agiront de façon responsable, puisque, dit-il, les Terre-Neuviens et Labradoriens l’ont déjà fait en ce qui concerne la vaccination.

Tom Osborne assis devant des drapeaux de Terre-Neuve-et-Labrador.

À Terre-Neuve-et-Labrador, 70 % des jeunes de 5 à 11 ans ont reçu leur première dose de vaccin contre la COVID, a mentionné jeudi Tom Osborne, le ministre de l’Éducation.

Photo : Gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador

Plus de 70 % des jeunes de 5 à 11 ans ont reçu leur première dose du vaccin pédiatrique contre la COVID-19 dans la province, ce qui représente environ 25 000 élèves.

Parmi la population admissible âgée de 12 ans et plus, 92 % sont pleinement vaccinés.

520 nouveaux cas, 8 hospitalisations

Le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador signale jeudi la découverte de 520 nouveaux cas de COVID-19 à travers la province, dont 52 au Labrador.

Huit personnes atteintes de cette maladie sont hospitalisées dans la province, une de plus que mercredi.

Trois de ces patients se trouvent toujours aux soins intensifs.

Près d’un millier de personnes qui ont contracté la maladie récemment viennent d’être déclarées négatives, ce qui fait diminuer le bilan de la province de 6443 à 6131 cas actifs. Le nombre de cas actifs au Labrador est passé de 1250 à 990.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.