•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Chronique

Retour en force du prêt-à-manger dans les restaurants de Québec

Des mets colorés de la cuisine levantine.

Le traiteur Zeitoun Cuisine Libanaise propose des mets mettant en valeur la beauté singulière des racines libanaises de la cheffe Marie-Chrystelle Cheikha.

Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

Malgré un contexte fort pénible pour l’industrie de la restauration, je me réjouis de voir le retour des offres de prêt-à-manger de nos restaurateurs de la grande région de Québec. Un congé de cuisine avec un repas préparé par des artisans de talent avec des saveurs d’ici qui font aussi voyager, ça fait énormément de bien. Or, pour le plus grand bonheur de vos papilles, voici quelques suggestions qui ont attiré mon attention.

des la nourriture colorée sur une tortilla dans une assiette sur une table en bois.

Le chef Tim Moroney mise sur une création maison : des tortillas de pulpe de pommes de terre.

Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

Alentours

Écoresponsable et locavore (Nouvelle fenêtre), Alentours propose un nouveau menu de mets pour emporter afin de survivre à cette énième vague de défis. Ouvert l’été dernier dans le quartier Saint-Sauveur, le restaurant du chef Tim Moroney et de son équipe propose une expérience culinaire mettant en valeur une forte identité régionale. Tous les aliments transformés, cuisinés et préparés proviennent exclusivement d’un rayon de 150 km de l’établissement. Seuls le lait, le sel et la levure font exception. Quel défi! Tout comme celui de minimiser l’impact écologique des récipients dans lesquels la nourriture est offerte pour emporter. Un crédit-consigne est d’ailleurs mis de l’avant afin d’encourager le client à retourner ses récipients au restaurant. De plus, l’excellent rapport qualité-prix surprenant grâce au véhicule de saveurs proposé : la tortilla de pulpe de pommes de terre!


Un burger de poulet.

Bien que les minces tranches de poulet frit inspirées du schnitzel soient sèches, la nouvelle offre pour emporter de Chez Boulay est fort délicieuse.

Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

Chez Boulay

La brigade du populaire bistro Chez Boulay table sur le réconfort du beigne afin de mettre de l’avant une décadente offre inspirée de son savoir-faire boréal : beigne sandwich d’omble fumé au gin, au poulet frit aux épices boréales, à la joue de bœuf croustillante (!), farci au fromage, au boudin, au praliné de graines de courge, aux camerises de l’île d’Orléans ou à l’érable, foie gras et canneberges. Un menu ludique où l’on sent que l’équipe s’amuse vraiment en cuisine! Leur menu tout beigne est une exclusivité au service de livraison DoorDash.


Théophile

Petit nouveau sur la scène culinaire de la Rive-Sud, le restaurant Théophile. Pendant la fermeture obligatoire de la salle à manger, l’établissement se transforme en cantine, où règnent des plats réconforts : soupe au porc effiloché à la bière, poulet frit et poutine à mémé recouverts d’une sauce bolognaise au bœuf braisé.


Un okonomiyaki.

L’okonomiyaki du Hono Izakaya est un plat réconfortant incontournable du menu.

Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

Honō Izakaya

Lors du tout premier confinement, j’ai célébré avec ma conjointe le passage de la nouvelle année avec le shabu shabu de la taverne japonaise Honō Izakaya, une fondue japonaise qui se consomme autour d’un dashi, un bouillon à base de poissons et d’algues. Quel moment empreint de réconfort, malgré la tempête sanitaire. À mon plus grand plaisir, l’équipe ramène l’offre tous les week-ends jusqu’à la réouverture de la salle à manger. De plus, l’établissement de Saint-Roch propose ses bols, bentos, yakitoris, okonomiyakis, ainsi que ses vins et sakés, livrés par Tuktuk Livraison, une jeune pousse locale.


Battuto

L’Italie pour emporter, selon Battuto, c’est de la poésie culinaire inspirée par de fins ingrédients aromatiques. Le repas permet de prendre part à la maison à une expérience semblable à celle en salle à manger, avec un minimum de préparation. Le tout accompagné d’une trame sonore confectionnée sur mesure. La commande se fait en ligne sur le site web de l’entreprise dès le mercredi à midi. Faudra vous programmer une alarme, car sans surprise la demande dépasse largement l’offre.

Guillaume St-Pierre sort de la mortadelle du frigo alors que Paul Croteau fabrique des pâtes fraîches.

Guillaume St-Pierre sort de la mortadelle du frigo alors que Paul Croteau fabrique des pâtes fraîches.

Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel


Restaurant l’Échaudé

Si on ne peut manger au bistro, apportons-le à la maison ! Le restaurant l’Échaudé du Vieux-Port propose l’apéro avec foie gras, charcuteries (oie séchée, canard fumé, etc.) et une table d’hôte au réconfort assuré. L’offre de repas principal comprend un gigot d’agneau au curry et une chaudrée de moules et crabe. Le plus difficile sera de faire un choix.


Du prêt-à-manger dans des plats de plastique sur une table.

Généreux et réconfortant, le prêt-à-manger du Albacore est un incontournable à Québec.

Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

Albacore

Depuis le début de la pandémie de la COVID-19, le chef Benoit Poliquin transforme périodiquement son populaire restaurant de la Côté d’Abraham en un incontournable pour le prêt-à-manger. Ses recettes sont originales et réconfortantes et offertes en portion des plus généreuses — lire ici gigantesques. Entrées froides, chaudes, plats principaux, desserts, accompagnements, tout le monde y trouve son compte et sort définitivement de table repu.


Cité agricole

Question de faciliter notre gestion des repas au quotidien, la Cité agricole de Saint-Augustin propose un abonnement de six semaines à un panier de mets préparés pour deux ou quatre personnes. Tous les aliments cuisinés proviennent de la terre familiale. Au menu : tourte, rôti, quiche, lasagne, burger, cassoulet, chaudrée, etc. Des repas réconfortants et écoresponsables, ça goûte toujours bon.


Fumée Ninja

Depuis l’ouverture du kiosque Fumée Ninja au Grand Marché de Québec l’été dernier, j’ai testé plusieurs produits offerts. À ce jour, je n’ai encore rien dégusté qui m’ait déçue. L’entreprise se spécialise dans le prêt-à-manger et le prêt-à-cuisiner fumé lentement et paré pour le grill. Leurs sauces sont incontournables, car merveilleusement assaisonnées. Coup de cœur pour la Québécoise, un ketchup pimpé d’une personnalité aromatique flamboyante ! C’est d’ailleurs à l’image de leurs créations culinaires.


Une salade colorée avec de la menthe, des poivrons jaunes, des radis blancs et de la grenade.

La cuisine libanaise, c’est de la couleur dans les yeux comme dans l’assiette. Ici, la salade fatouche.

Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

Zeitoun Cuisine Libanaise

Des mezze de saveurs et de couleurs éclatantes dans votre assiette, ça vous dit ? C’est la garantie Zeitoun Cuisine Libanaise, un incontournable chez moi. Depuis que la cheffe Marie-Chrystelle Cheikha et son acolyte Rosalie Hudon ont posé leurs pénates au deuxième étage du Grand Marché de Québec (Nouvelle fenêtre), leur service traiteur mise désormais sur un comptoir-restaurant offrant soupe, salades et sandwichs disponibles 7 jours sur 7. C’est de loin mon shish taouk préféré à Québec : poulet grillé juteux, croustillants navets marinés dans une généreuse sauce onctueuse et bien aillée et herbacée. Et malgré toutes mes tentatives de reproduire la douce texture de leur fameux houmous dans ma cuisine, je n’y parviens pas encore.


Le District Gourmet

Le District Gourmet à Sainte-Foy propose un monde de saveurs où tout est apprêté sur place : pizza napolitaine, cuisine asiatique, mets libanais, bistronomie française, grillades portugaises, ainsi que des burgers dé-ca-dents ! De plus, le Marché Carrier vous permet de dénicher tous les ingrédients nécessaires pour réaliser vous-mêmes vos soirées gourmandes : fromagerie, boulangerie, pâtisserie, charcuterie, boucherie et poissonnerie.


Chez Muffy

Célébrer un événement marquant avec un repas mémorable est tout un défi en ce moment. Chez Muffy, à l'Auberge Saint-Antoine, le fait avec talent en formule à la chambre ainsi qu'en prêt-à-manger. En plus de combler votre faim, l’offre éveillera vos papilles aux créations de deux jeunes chefs avec énormément de talent : Arthur Muller et Alex Bouchard. Vous dégusterez des charcuteries et fromages fins du Québec, ainsi qu’un éventail de mets raffinés dont des poissons fumés maison, un gravlax de cerf, ainsi qu’une perdrix farcie aux champignons. Pour chaque repas commandé, 1 $ est versé à l’organisme Nature Québec.


L’immédiat

Le smoked meat du chef Éric Jalbert du resto-pub l’Immédiat vaut à lui seul un détour jusqu’à Cap-Rouge. Emballé sous vide, il ne suffit que de plonger le sac dans l’eau frémissante pendant quelques minutes avant de déguster son contenu. Glissez la préparation entre deux tranches de pain de seigle, ajoutez une lampée de moutarde baseball, accompagnez le tout d’un cornichon, de frites maison — ceux qui savent, savent — et d’une bière de microbrasserie locale et le tour est joué ! Pssst... leur viande fumée est aussi disponible chez leur voisin, le IGA Les Sources.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !