•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une sénatrice démocrate s’oppose à la stratégie de réforme électorale de Joe Biden

Kyrsten Sinema arrive au caucus démocrate du Sénat américain.

La sénatrice démocrate Kyrsten Sinema s'est opposée jeudi à la stratégie du président Joe Biden pour imposer sa réforme électorale, bien qu'elle soit en faveur de la loi elle-même.

Photo : Getty Images / Chip Somodevilla

Agence France-Presse

La sénatrice démocrate Kyrsten Sinema a dit jeudi s'opposer à la stratégie proposée par Joe Biden pour faire passer en force une réforme électorale protégeant l'accès au vote des Afro-Américains.

Bien que je continue à soutenir ces projets de loi, je ne soutiendrai pas d'actions distinctes qui aggravent la division sous-jacente rongeant notre pays, a indiqué depuis le Sénat celle dont la voix est indispensable pour adopter cette manœuvre parlementaire explosive, une heure seulement avant la visite du président américain au Congrès.

Joe Biden a promis de protéger l'accès aux urnes des minorités et la transparence des opérations de vote, face à une multitude de réformes engagées par les États conservateurs, en particulier dans le sud du pays.

Règle du « filibuster »

Pour passer cette loi, il faudrait en théorie le soutien de 60 sénateurs sur 100, pour se conformer à un usage parlementaire très ancré. Cette règle du filibuster est censée encourager la modération et le dialogue par-delà les lignes partisanes, mais elle donne dans les faits un énorme pouvoir de blocage à l'opposition, surtout quand le rapport de force parlementaire est aussi tendu qu'il l'est aujourd'hui.

Les démocrates n'ont qu'une solution pour sauver leur réforme électorale : rompre cet usage parlementaire et passer en force à la majorité simple.

C'est ce à quoi Kyrsten Sinema s'est opposée jeudi.

Éliminer le seuil de 60 voix avec la plus mince des majorités possible pour faire passer ces projets de loi que je soutiens ne garantira pas que nous empêchions les démagogues d'arriver au pouvoir, a déclaré l'élue modérée dans un long plaidoyer, dénonçant la spirale infernale de la division qui mine l'Amérique.

Joe Biden a rendez-vous à 13 h avec les élus de son camp au Sénat pour les convaincre de se mettre en ordre de marche.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !