•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La réouverture sera graduelle et par étapes, selon le médecin hygiéniste de l’Ontario

Une serveuse prend une commande au comptoir du restaurant Eataly à Toronto.

Les salles à manger des restaurants sont à nouveau fermées.

Photo : CBC / Andy Hincenbergs

Radio-Canada

Le médecin hygiéniste en chef de l'Ontario a signalé jeudi que la levée des restrictions imposées pour contrer la propagation du variant Omicron se fera par étape, de façon progressive.

Je ne peux garantir le 26, c'est à suivre, a déclaré le Dr Kieran Moore en référence aux mesures annoncées au début du mois qui doivent être en place jusqu'au 26 janvier. Le médecin a expliqué qu'il y avait encore beaucoup d'incertitude, mais a promis d'être transparent. Je mesure bien les sacrifices que les entreprises doivent faire.

La cinquième vague pourrait atteindre son sommet au cours des prochaines semaines et les mois de février et mars s'annoncent plus faciles, selon le Dr Moore.

Il a ajouté que la décision de rouvrir les établissements revenait au gouvernement.

Le Dr Kieran Moore, médecin hygiéniste en chef Ontario, réfléchit pendant une conférence de presse.

Le Dr Kieran Moore, médecin hygiéniste en chef de l'Ontario

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

La Chambre de commerce de l'Ontario a demandé au gouvernement provincial d'annoncer si les entreprises fermées en vertu des dernières restrictions pandémiques seraient autorisées à rouvrir le 26 janvier.

Le président et chef de la direction, Rocco Rossi, a déclaré jeudi dans un communiqué que maintenant que la province a annoncé le retour des écoliers en classe lundi, il est temps de clarifier les choses pour les entreprises.

Le gouvernement a annoncé le 3 janvier qu'en raison du variant hautement transmissible Omicron, qui a entraîné une augmentation des infections et des hospitalisations liées à la COVID-19, les écoles basculeraient en ligne jusqu'au 17 janvier au moins et des restrictions seraient imposées aux entreprises jusqu'au 26 janvier au moins.

Les restaurants ont été fermés pour les repas à l'intérieur, les musées, les zoos et autres attractions similaires ont aussi été fermés, tout comme les gymnases, les installations de loisirs intérieures, les cinémas et les salles de concert intérieures, tandis que les établissements de vente au détail et les services de soins personnels ont été plafonnés à 50 % de leur capacité.

Rocco Rossi, président de la Chambre de commerce de l'Ontario, en entrevue par vidéoconférence.

Rocco Rossi, président de la Chambre de commerce de l'Ontario, plaide pour un positionnement clair de la part du gouvernement.

Photo : Radio-Canada / capture d'écran

M. Rossi rappelle que les entreprises, en particulier les petites entreprises, ont beaucoup souffert au cours des deux dernières années et ont besoin d'un minimum de certitude.

Il dit que les employeurs, les travailleurs et les familles doivent être en mesure de planifier et de savoir quels paramètres guident les décisions du gouvernement d'imposer ou de lever les restrictions.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !