•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Saskatchewan met à jour son plan d’intervention pour tenir compte du variant Omicron

Une personne en habit de protection pousse une civière sur laquelle se trouve quelqu'un.

Les données provinciales montrent que 123 patients sont à l'hôpital avec la COVID-19 jeudi (archives)

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Radio-Canada

L’Autorité de la santé de la Saskatchewan (SHA) a dévoilé jeudi une mise à jour de son plan d'intervention pour répondre à la hausse attendue de cas de COVID-19 dans les hôpitaux en raison du variant Omicron.

Le président de l'Agence de la sécurité publique de la Saskatchewan (SPSA), Marlo Pritchard, explique que ces changements veulent répondre aux augmentations prévues tant dans le demande pour les soins de santé que du côté des employés qui seront infectés par le variant Omicron.

La Autorité de la santé de la Saskatchewan fera appel à ce plan en cinq points si la province fait face à une hausse importante des hospitalisations des patients en soins de courte durée ou s'il y a une pénurie de personnel en raison du nombre d'employés qui doivent s’isoler en raison de la COVID-19, indique le communiqué des autorités.

Des équipes de professionnels médicaux prêtes à être déployées rapidement seront ainsi mises sur pied pour maintenir ou aider les services clés dans toute la province en cas de pénurie.

Le plan d'intervention comprend aussi les mesures suivantes :

  • optimiser la capacité des soins et le flux des services d’urgence;
  • maintenir les améliorations aux services d’urgence pour répondre à la hausse des cas de COVID-19;
  • Mettre en place des stratégies de ressources humaines, telles que des formations croisées pour répondre aux besoins du système de santé, ou encore des équipes supplémentaires;
  • Ralentir les service dans certains secteurs ciblés de façon temporaire.

Le chef des opérations intérimaire à l’Autorité de la Santé de la Saskatchewan, Derek Miller indique qu'il y a eu une augmentation de l'absentéisme du personnel la semaine dernière en raison de la COVID-19.

Nous savons que l'augmentation de la demande due au variant Omicron aura un impact sur nos équipes de soins de santé, explique-t-il. Ces stratégies nous aideront à protéger notre capacité à fournir des aides vitales essentielles aux personnes qui en ont le plus besoin, à faire en sorte que tout effet sur les services soit aussi temporaire que possible et à nous positionner pour un retour des services à la normale rapide et sûr lorsque les pressions diminueront.

Une situation préoccupante

Lors de son point de presse, mercredi, le premier ministre Scott Moe a qualifié de préoccupante la hausse des hospitalisations liées au variant Omicron.

Le médecin hygiéniste en chef de la Saskatchewan, le Dr Saqib Shahab a fait remarquer que la Saskatchewan est en retard de deux à quatre semaines sur les autres provinces en ce qui concerne la vague de cas Omicron, mais que la propagation rapide du variant signifie qu'on peut s'attendre à voir le même nombre d'hosptalisations qu'au cours de la quatrième vague, l'automne dernier.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !