•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Meilleur bilan migratoire en 20 ans pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean

Une femme promène son chien dans une rue achalandée.

Les données de l'Institut de la statistique du Québec sur la population montre un intérêt grandissant pour les régions.

Photo : Radio-Canada

Entre juillet 2020 et juillet 2021, le Saguenay-Lac-Saint-Jean a enregistré son meilleur solde migratoire interrégional en au moins 20 ans.

Le plus récent bilan de l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) publié jeudi indique un gain de 1405 personnes pendant cette période, soit l’équivalent de 0,52 % de la population.

Alors que 3127 citoyens ont déménagé à l’extérieur de la région entre l’été 2020 et l’été suivant, 4532 ont plutôt décidé de s’y établir.

Depuis que l’Institut compile ces données, soit depuis 2001-2002, jamais la région n’avait connu un gain de population aussi important. 

Le facteur COVID-19

Ce premier portrait réalisé entièrement en contexte de pandémie montre que les citoyens ont choisi en plus grand nombre de s’installer en région. Le phénomène est aussi visible dans plusieurs autres régions du Québec, dont les plus éloignées.

En contrepartie, la métropole montréalaise perd clairement de l’intérêt : on y recense une perte de plus de 45 000 résidents pendant cette même période. De légères baisses sont aussi observées pour Québec et Longueuil.

Des secteurs se démarquent

Dans la région, la ville de Saguenay (+513) et la MRC du Fjord-du-Saguenay (+433) connaissent les gains les plus importants, suivi des MRC Lac-Saint-Jean Est (+298) et Domaine-du-Roy (+159). 

Quant à la population de la MRC Maria-Chapdelaine (+2), au nord du lac Saint-Jean, elle est pratiquement demeurée la même entre juillet 2020 et juillet 2021.

Pour la même période en 2019-2020, le Saguenay-Lac-Saint-Jean avait enregistré un autre solde migratoire positif avec un gain d’environ 400 résidents. Le seul autre bilan positif en 20 ans remonte à 2011-2012 (+332).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !