•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Problèmes d’approvisionnement dans des commerces saskatchewanais

Des étagères vides dans une épicerie. (archives)

Les catastrophes naturelles survenues en Colombie-Britannique ont également ébranlé la chaîne d'approvisionnement. (archives)

Photo : Radio-Canada / Pierre-Philippe Bibeau

Radio-Canada

Des Saskatchewanais ont remarqué la rareté de produits sur les étagères des magasins dans l’ensemble de la province.

Le restaurant TacoTime au centre commercial Southland de Regina a dû modifier ses plats et ses recettes en raison du problème de la chaîne d’approvisionnement.

Les informations publiées sur les allergies et les valeurs nutritives ne peuvent pas être garanties pour le moment, peut-on lire sur un avis affiché dans le restaurant.

C’est le désordre

Le président-directeur général du groupe Star Produce à Saskatoon, David Karwacki, affirme que les efforts sont rehaussés pour ne pas gaspiller les aliments.

Si vous êtes cultivateur au pays, vous devez soudainement garder sous la main des engrais supplémentaires, de la mousse de tourbe supplémentaire ou du cacao supplémentaire. C'est donc une véritable pression sur le système, sur vos finances. Cela va être difficile pour nos producteurs locaux l'été prochain.

Il ajoute qu’il y a beaucoup de perturbations en ce moment, ce qui met de la pression sur l’inflation et sur l’augmentation du coût des aliments.

« C'est le désordre en ce moment. À l'échelle mondiale, c'est le désordre. »

— Une citation de  David Karwacki, président-directeur général du groupe Star Produce à Saskatoon

Les changements climatiques

Les catastrophes naturelles survenues en Colombie-Britannique ont également ébranlé la chaîne d'approvisionnement et les changements climatiques pourraient continuer à lui nuire.

Les chaînes d'approvisionnement reposent sur la prévisibilité, la certitude et la cohérence. Et dès que vous commencez à enlever certains de ces éléments, c'est là que les choses s'effondrent, déclare le directeur général de la section manitobaine de Chaîne d'approvisionnement du Canada, Richard Reid.

Selon lui, les pénuries d'eau dans le sud des États-Unis sont un exemple actuel de ces problèmes. Il ajoute que certains producteurs craignent de ne pas pouvoir cultiver des légumes essentiels pour les Canadiens à cause de ces pénuries.

De nombreuses études et données scientifiques montrent que les régions où nous produisons traditionnellement ces biens ne seront peut-être pas en mesure de les produire à l'avenir ou au même niveau de production.

Richard Reid souligne que les partenariats d’affaires devront être modifiés puisque l’environnement sera très différent de ce qu’il est actuellement.

Avec les informations d’Emily Pasiuk et Peter Mills

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !