•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les écoles de Delta imposent la vaccination ou des tests rapides pour le personnel

Chargement de l’image

Le conseil scolaire de Delta est le premier en Colombie-Britannique à aller de l'avant avec une telle mesure, dit la Fédération des enseignants de la Colombie-Britannique.

Photo : Reuters / Stephane Mahe

Radio-Canada

Le conseil scolaire de Delta, dans le Grand Vancouver, veut obliger les enseignants et le reste du personnel à se faire vacciner contre la COVID-19 d’ici la fin du mois de février.

Ceux qui refuseront de dévoiler leur statut vaccinal à leur employeur dans les six semaines suivant le 17 janvier devront se soumettre à des tests rapides réguliers ou être placés en congé sans solde, précise le district scolaire par communiqué.

Nous exhortons fortement tous les employés qui n’ont pas encore été complètement vaccinés à le faire aussitôt que possible, écrit la présidente du conseil d’administration du district, Val Windsor.

Le gouvernement de la Colombie-Britannique a choisi, cet automne, de laisser chacun des 60 conseils scolaires de la province décider de sa propre politique en matière de vaccination obligatoire contre la COVID-19.

Accueil favorable de la fédération syndicale

Selon la présidente de la Fédération des enseignants de la Colombie-Britannique, Teri Mooring, le district scolaire de Delta est le premier à aller de l’avant avec l’obligation vaccinale.

Elle salue cette décision et souhaiterait voir d’autres conseils scolaires faire de même.

Ce qu’on voit dans les autres secteurs est que l’obligation de se faire vacciner fonctionne, dit-elle.

Selon l’organisation syndicale, 95 % des enseignants sont adéquatement vaccinés dans la province, mais les taux d’immunisation varient d’une région à une autre.

La décision du conseil scolaire de Delta a été prise mercredi. Les détails de la politique de déclaration du statut vaccinal doivent encore être précisés afin de s’assurer qu’elle respecte, notamment, les obligations légales liées au droit à la vie privée.

Avec des informations de Liam Britten

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !