•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une éclosion de COVID-19 touche 70 % des résidents d’une RPA de Magog

Gros plan sur les mains d'une femme tenant la main d'une personne âgée qui se déplace avec une canne.

Au début du mois de janvier, 70 % de tous les résidents des Jardins de Magog étaient infectés par le coronavirus.

Photo : iStock

Radio-Canada

La résidence privée pour aînés Les Jardins de Magog est aux prises avec une importante éclosion de COVID-19. Cette dernière est néanmoins en voie d'être terminée.

Selon le copropriétaire de l'établissement, Benoit Brouillard, 80 résidents étaient infectés au début du mois de janvier, soit 70 % des aînés qui vivent dans la résidence. La situation s'est toutefois améliorée, puisque M. Brouillard affirme que l'établissement ne comptera plus que 25 résidents atteints de la maladie ce vendredi.

En plus des résidents, plus du tiers du personnel a également été infecté. La gestion des employés a représenté tout un casse-tête pour la direction, qui a dû réduire certains services.

L'entretien ménager, on a mis ça de côté dans les chambres. Les grands bains, on a mis ça de côté. On s'est limité au minimum, explique Benoit Brouillard.

Le copropriétaire de la résidence affirme que puisqu'il s'agit d'un milieu de vie pour personnes semi-autonomes, il est nécessaire d'avoir un certain nombre d'employés pour assurer les soins aux résidents, plusieurs d'entre eux nécessitant un soutien important.

Avec la santé publique, j'ai été obligé d'avoir quelques employés asymptomatiques, mais qui ont été déclarés positifs, pour travailler. Ce n'était pas possible sinon. On ne veut pas laisser des résidents mal pris, soutient M. Brouillard.

Deux résidents sont hospitalisés, mais ils se portent bien. Tous les résidents ont reçu leur troisième dose de vaccin anti-COVID, et la majorité d'entre eux n'a aucun symptômes, affirme Benoit Brouillard.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !