•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les équipes d’Edmonton sont prêtes à rattraper leur retard en matière de déneigement

Déneigeuse.

Edmonton a connu trois semaines de pluie verglaçante, de neige abondante et de froid extrême entre décembre et janvier.

Photo : Radio-Canada / David Bajer

Radio-Canada

Les équipes d'Edmonton sont prêtes à rattraper leur retard en matière de déneigement après trois semaines de conditions météorologiques extrêmes qui ont rendu les intersections et les grands axes dangereux pour les conducteurs et les piétons.

Andrew Grant, responsable du déneigement à la Ville d'Edmonton, affirme que toutes les équipes étaient nécessaires, et encore plus, pendant le gel.

Nous avons fait appel à tout notre personnel supplémentaire pendant les vacances pour monter dans les véhicules, prendre nos sableuses et aller sur le terrain, dit-il. Nous avons dû y mettre tout ce que nous avions.

Il explique que, par grand froid, il est difficile de faire adhérer le sable sur les surfaces lisses et dures. Après avoir scarifié la surface avec des lames dentelées, les équipes épandent un matériau d'agrégat, un mélange d'éclats de roche fracturée et de sable.

Entre la mi-octobre et la première semaine de janvier, la Ville a utilisé 25 000 tonnes de sable. L’hiver dernier, de la mi-octobre 2020 à avril 2021, elle a utilisé 40 000 tonnes de sable, selon Andrew Grant.

Le conseiller municipal Andrew Knack n’a pas l'habitude de recevoir des plaintes concernant le déneigement des rues.

C'était un peu une anomalie, lance-t-il. J'espère donc que c'est la première et dernière fois que nous verrons quelque chose de ce genre pendant les hivers à venir.

La plupart des plaintes concernaient la 170e Rue. Andrew Knack confirme qu'il a emprunté cette route et que les conditions étaient loin d'être idéales.

Parmi les autres routes principales présentant de mauvaises conditions figuraient les 149e, 156e et 215e rues, ajoute-t-il.

La communication est essentielle

Selon Andrew Knack, la Ville devrait améliorer la façon dont elle communique ses difficultés au public.

S'il y a une raison pour laquelle certains de leurs outils ne sont pas efficaces, faisons circuler cette information. Partageons-la avec les gens.

Certains résidents se sont enflammés sur les médias sociaux à propos des conditions glissantes dans les rues.

L'état de nos routes est pitoyable. Je suis continuellement déçu par l'approche de notre ville quant à la neige et la glace, dit l'un d'entre eux dans un tweet.

Selon Andrew Knack, si elle ne communique pas avec le public, la Ville donne l'image qu'elle ne fait rien.

Le conseiller municipal affirme que, dans les prochains jours, avec le temps plus chaud, la neige et la glace vont ramollir et seront plus faciles à nettoyer.

Andrew Knack s’attend à ce que la Ville ait besoin d’équipement supplémentaire. Le conseil municipal attend un rapport évoquant la possibilité d'augmenter le nombre de ses véhicules de déneigement, en avril.

Avec les informations de Natasha Riebe

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !