•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Contournement d’Isle-Maligne : des avantages et des inconvénients pour les commerces

Une route à quatre voies l'hiver.

La voie de contournement a permis d'améliorer la fluidité pour ceux qui doivent traverser Alma.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

Des commerçants d'Alma la redoutaient et pour plusieurs d'entre eux, leurs inquiétudes se sont avérées. La construction de la voie de contournement des quartiers Delisle et Isle-Maligne a bel et bien eu des répercussions sur leurs affaires. Certains ont toutefois vu, à leur grande surprise, leurs ventes augmenter.

La clientèle du poste d'essence Shell de l'avenue du Pont-Nord a diminué du quart depuis que le trafic automobile a été détourné vers la voie de contournement des quartiers Delisle et Isle-Maligne. La gérante Sandra Dufour reste toutefois prudente avec cette donnée en raison de la pandémie. Elle remercie aujourd'hui ses clients réguliers.

Après un an, on ne craint plus pour la survie parce que les clients nous ont montré leur fidélité et le fait de vouloir acheter local, a-t-elle indiqué.

Une femme portant un masque parle dans son restaurant vide.

La propriétaire du Restaurant Robert BBQ, Isabelle Fortin, a vu ses clients réguliers venir plus souvent en raison d’une meilleure accessibilité au commerce.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

Plus de 15 000 véhicules traversaient quotidiennement le secteur avant la construction de la nouvelle route. Quelques commerçants ont toutefois noté une augmentation de leur achalandage. C’est le cas de la propriétaire du Restaurant Robert BBQ. Isabelle Fortin a vu ses clients réguliers venir plus souvent en raison d’une meilleure accessibilité au commerce.

On voyait souvent, ici, des collisions. C’était trois, quatre fois par année. Même nous, en tant qu’employés et propriétaire, c’était très difficile de sortir du restaurant. Pour nous, c’est positif, a-t-elle partagé.

Au Familiprix qui surplombe désormais le carrefour giratoire d'Isle-Maligne, les clients sont deux fois plus nombreux à se présenter sur place. Une hausse qui s'explique en partie par une meilleure visibilité de la pharmacie.

Mais les plus grands gagnants sont les résidents des quartiers Delisle et Isle-Maligne qui réclamaient cette route depuis 1976.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !