•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec confirme le retour à l’école primaire et secondaire lundi prochain

Un bonhomme de neige dans la cour d'une école.

Les cours d'école verront revenir les enfants dans quelques jours.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

La santé publique du Québec maintient le retour en classe au primaire et au secondaire lundi prochain, le 17 janvier, malgré la prolifération des cas de COVID-19 reliés au variant Omicron du coronavirus.

Présenté à la presse mardi, le directeur national de santé publique par intérim, le Dr Luc Boileau, avait promis de faire sa recommandation à ce sujet sous peu. Voilà qui est maintenant chose faite.

Il s'agit de la première décision du Dr Boileau depuis qu'il a succédé au Dr Horacio Arruda, qui a démissionné de son poste lundi soir.

Inquiets des impacts de la fermeture à répétition des écoles et de l'enseignement à distance sur le bien-être des enfants, des médecins et des pédiatres réclamaient que le retour en classe se fasse bel et bien le 17 janvier. Ils ont été entendus.

Le premier ministre François Legault avait aussi déclaré mardi, en présence du Dr Boileau, que sa priorité était une réouverture des écoles le 17 janvier, une date qu'il avait lui-même fixée le 30 décembre dernier.

Si tout le monde y met du sien, ça va bien se passer

Sur sa page Facebook, le premier ministre s'est réjoui de la bonne nouvelle, faisant valoir qu'il était très important pour les enfants de retourner à l’école pour apprendre, pour retrouver leurs amis, pour retrouver une certaine normalité.

« L’immense majorité des enfants ne courent pas de risques de santé importants avec la COVID. Par contre, les retards scolaires et l’isolement peuvent causer des problèmes importants. »

— Une citation de  François Legault, premier ministre du Québec

Je comprends que ça peut inquiéter des parents, des enseignants et du personnel scolaire, a admis le premier ministre. Toutefois, 98 % des élèves du secondaire ont reçu au moins une dose de vaccin contre la COVID-19, 89 % ont reçu deux doses et près de 60 % des enfants du primaire ont reçu leur première dose, a-t-il souligné.

M. Legault a également tenu à rappeler – comme l'avait fait la semaine dernière le ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge – que plusieurs mesures ont été prises pour rendre la rentrée sécuritaire lundi.

Tout le monde va porter un masque dans les premiers temps, le gouvernement va aussi mettre des tests rapides à la disposition des écoles et les enseignants ont un accès prioritaire à la troisième dose depuis la fin de décembre, a-t-il rappelé.

Si tout le monde y met du sien, ça va bien se passer, et les enfants vont retrouver leur joie de vivre, a promis le premier ministre.

La publication de M. Legault a été partagée sur Facebook par le ministre Roberge, qui a indiqué que tous les détails seront donnés [jeudi].

Une période de transition pour les plus vieux

En ce qui a trait aux cégeps et aux universités, les cours en classe pourront également reprendre lundi. Cela dit, Québec leur a accordé une « période de transition » qui leur permettra de repousser la rentrée en présence au 31 janvier s'ils le souhaitent. Plusieurs établissements ont d'ailleurs annoncé leur intention de s'en prévaloir.

Les garderies, elles, sont déjà ouvertes.

En date du 6 janvier, le gouvernement du Québec recensait 554 cas actifs dans les écoles du Québec. Depuis le 23 août 2021, 183 établissements primaires et secondaires ont rapporté au moins un cas positif avec diagnostic entre leurs murs.

Cela dit, la santé publique va changer d'approche cet hiver. Désormais, les classes et les groupes de garderie ne seront plus fermés après la découverte d'un cas, et l'isolement sera réduit à cinq jours en garderie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !