•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle ligue veut rendre le hockey plus accessible aux jeunes Edmontoniens

Des enfants apprennent à faire du patin avec des entraîneurs bénévoles.

Grâce à des dons d'équipement et à des cours donnés gratuitement, la glace devient le terrain de jeu de tous les jeunes.

Photo : Radio-Canada / Richard Marion

Radio-Canada

Un projet pilote pour permettre aux jeunes de jouer au hockey et d’obtenir de l’équipement gratuitement dans des ligues communautaires d’Edmonton connaît un succès fulgurant.

Mardi soir, à la patinoire communautaire d'Eastwood, Aydan Nagiff, 7 ans, enfile des patins pour la toute première fois. La sensation de la glace sous les lames le surprend.

Parfois je sens des bosses, mais il n’y en a pas et c’est tout lisse.

Mais son verdict est simple, et il le répète à plusieurs reprises : c’est amusant.

Un petit garçon sur la patinoire, un casque sur la tête.

Aydan, 7 ans, fait ses premiers pas sur la glace grâce au projet pilote.

Photo : Radio-Canada / Richard Marion

D’autres enfants plus expérimentés se passent déjà des rondelles un peu plus loin.

Je n’avais pas acheté de bâton, mais je suis venu ici et ils m’en ont donné un, dit Jasper Uganecz, 10 ans.

C’est plutôt cool parce que la plupart des gens n’ont même aucun équipement.

J’avais juste des patins, c’est tout, dit Colin Shirt, 12 ans. Ça, ajoute-t-il désignant son bâton et son casque d’un geste de la main, je l’ai pris ici.

Un petit garçon avec un casque et un bâton de hockey sourit.

« Ça a été une belle journée! », lance Colin Shirt, ravi de sa première participation à la nouvelle ligue jeunesse de hockey extérieur.

Photo : Radio-Canada / Richard Marion

Des inscriptions trois fois plus nombreuses

Dans la toute nouvelle ligue jeunesse de hockey extérieur de la communauté d’Eastwood, les enfants qui n’ont pas de patins ou d’équipement s’en font donner. Ceux qui ne savent pas patiner se le font enseigner.

Un jeune sur la glace lève son bâton de hockey pour frapper.

La nouvelle ligue jeunesse de hockey extérieur se veut une occasion de s'initier au hockey ou au patinage et de s'amuser entre voisins.

Photo : Radio-Canada / Richard Marion

On ne veut pas que ça les empêche de jouer avec nous et de profiter de cette belle expérience de patiner à l’extérieur, un beau soir comme ça, dit Gaetan Benoit, bénévole en chef de ce programme pour la ligue communautaire d’Eastwood.

Il y a toutes sortes de barrières au sport organisé pour les jeunes, dit-il, surtout pour les jeunes dans notre quartier qui est un peu plus défavorisé que d’autres et où il y a beaucoup de nouveaux Canadiens.

Les enfants sont encouragés à laisser l’équipement à la ligue pour que ceux qui y viennent entre les séances puissent en profiter, mais ils pourront le garder à la fin de la saison.

Le projet pilote pour cette ligue ouverte à tous a démarré début janvier. Des dons d’équipements ont été récoltés grâce à Sports Central, un organisme dédié à la distribution d’équipement sportif aux jeunes dans le besoin.

Il y aura quelques séances à la ligue communautaire d’Eastwood, mais aussi à celles de Spruce Avenue et de Delton.

Au départ on s’est dit qu'on allait le faire pour une trentaine de jeunes, mais on a eu 140 inscriptions, et ça a pris de l’ampleur. Il y a donc un engouement, il y a de l’intérêt, se réjouit Gaetan Benoit.

L'homme sourit à la caméra sur la patinoire. Des enfants jouent au hockey derrière lui.

Gaetan Benoit, qui habite juste en face de la patinoire communautaire d'Eastwood, se désolait de la voir si souvent vide. Il y partage maintenant son amour du hockey avec des dizaines de jeunes du quartier.

Photo : Radio-Canada / Richard Marion

Le programme se veut une initiation au hockey, mais aussi aux joies de l’hiver pour de jeunes nouveaux arrivants.

La réalité, c’est que l’hiver en Alberta ou dans l’Ouest, si on n’apprend pas à en profiter, on n’aime pas ça. [...] Quand j’étais jeune, on était sur la glace presque tous les soirs et je veux offrir cette expérience-là aux jeunes de notre quartier dit le bénévole.

Avec les informations de Richard Marion

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !