•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Racisme : la suspension d’un joueur qui a critiqué Hockey Î.-P.-É. est annulée

Le hockeyeur dont le coéquipier asiatique avait été la cible d’injures racistes s’en était pris à l’organisme.

Un joueur de hockey propulse de la neige en freinant sur la glace.

L'incident raciste est survenu le 17 décembre 2021 lors d'un match de hockey junior B.

Photo : Getty Images / GoodLifeStudio

Radio-Canada

L’instance qui régit le hockey organisé à l’Île-du-Prince-Édouard vient d’annuler la suspension qu’elle avait imposée à un joueur qui l’avait critiquée pour sa gestion d’un incident raciste survenu lors d’un match.

Hockey Île-du-Prince-Édouard avait suspendu pour deux parties, le 5 janvier, un joueur de 19 ans évoluant pour les Vipers de Kensington, un club de niveau junior B. Le hockeyeur avait adressé des insultes racistes à un joueur asiatique des Metros de Sherwood, lors d’un match disputé le 17 décembre.

Un autre joueur des Metros, Keegan Mitchell, s’est porté à la défense de son coéquipier et a été suspendu pour deux matchs lui aussi, après avoir brisé son bâton sur la jambe de l’adversaire ayant tenu ces propos racistes.

Après avoir exprimé son dégoût d’avoir écopé d’une suspension équivalente et dénoncé la manière dont Hockey Île-du-Prince-Édouard gérait les cas de racisme sur la glace, Mitchell a été suspendu indéfiniment pour avoir contrevenu à la politique de l’organisation sur l’usage des réseaux sociaux.

C’est cette dernière suspension que Hockey Île-du-Prince-Édouard vient d’annuler, s’excusant pour des erreurs dans la gestion de ce dossier.

Un jeune homme coiffé d'une tuque assis devant un drapeau fixé à un mur.

Keegan Mitchell a critiqué Hockey Île-du-Prince-Édouard pour ne pas punir plus sévèrement les gestes et propos racistes sur la glace.

Photo : CBC

Hockey Î.-P.-É. révoque cette suspension immédiatement. En tant qu’organisme et comme individus, nous devons prendre position contre le racisme et faire du hockey un environnement sécuritaire et accueillant pour tous, écrit l’organisme.

Keegan Mitchell espère que cela signale un changement d’attitude de la part des hautes instances du hockey organisé dans la province. J’espère qu’à l’avenir, Hockey Î.-P.-É. continuera de sévir adéquatement dans ce genre de situations, a-t-il dit.

Le racisme n’a pas sa place dans ce sport et je vais continuer à défendre cette position, a déclaré le hockeyeur âgé de 20 ans.

En ce qui concerne les propos racistes tenus le 17 décembre lors d’un match, le joueur des Vipers fautif a depuis vu sa suspension haussée de deux à cinq parties.

Hockey Î.-P.-É. a admis avoir mal jugé la situation dans ce cas également et a présenté des excuses au joueur ayant été la cible de ces injures racistes.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.