•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

3e dose de vaccin : une résidence pour personnes âgées oubliée à Shawinigan

Un aîné se fait vacciner dans une maison de retraite.

Un aîné se fait vacciner dans une résidence pour personnes âgées.

Photo : CBC/Evan Mitsui

Radio-Canada

L’administration de la troisième dose dans les centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) et les résidences pour aînés est terminée depuis la mi-novembre. Pourtant, près d’une trentaine d’aînés de la résidence Le Soleil Levant, à Shawinigan, n’ont toujours pas reçu leur dose de rappel.

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) reconnaît qu’ils auraient dû être vaccinés. Il y a toutefois eu de la confusion, puisque l’établissement est à la fois une résidence privée pour aînés et une ressource intermédiaire.

Sept des 27 résidents y reçoivent des soins en santé mentale, ce qui permet à l’établissement d’être aussi catégorisé à titre de ressource intermédiaire.

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec assure vouloir vacciner ces résidents le plus tôt possible. Il affirme être en discussion avec la direction de la résidence à cet effet. L’éclosion qui a actuellement cours dans l’établissement complique toutefois le déploiement de la vaccination, selon le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec.

Cette situation inquiète les proches de résidents, dont plusieurs sont très âgés et vulnérables. Des membres du personnel auraient d’ailleurs été déclarés positifs à la COVID-19 au cours des derniers jours. Des résidents ont été placés en isolement, dont la sœur de Collette Bordeleau.

Je ne sais pas si ça a été un oubli du CIUSSS, mais ils auraient dû être vaccinés bien avant ça. En quelque part, je ne sais d’où vient l’oubli, mais ce n’est pas normal, juge-t-elle.

Benoit Barbeau, virologue et professeur au Département des sciences biologiques de l’Université du Québec à Montréal, rappelle que ces résidents doivent recevoir leur dose de rappel le plus rapidement possible, comme l’ensemble de la population.

Selon lui, la situation au Québec serait beaucoup plus critique si les personnes en Centre d'hébergement et de soins de longue durée et en résidence privée pour aînés n’avaient pas reçu leur troisième dose.

Les personnes en Centre d'hébergement et de soins de longue durée, c’est des personnes plus âgées, et même avec une troisième dose, la réponse immunitaire ne sera pas aussi bien activée optimalement qu’un jeune adulte. Pour cette raison, ça demeure une population qui est plus vulnérable en termes d’infection, mais au moins, la troisième dose va se rajouter à la protection qui est déjà conférée par le protocole de deux doses, plus particulièrement au niveau de l’incidence des symptômes graves et, donc, les risques d’hospitalisation, explique-t-il.

Les plus récentes données rapportent des éclosions dans 291 Centre d'hébergement et de soins de longue durée et 463 résidence privée pour aînés au Québec.

La directrice de la résidence Le Soleil Levant a décliné la demande d’entrevue de Radio-Canada.

Avec les informations d’Amélie Desmarais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !