•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des commerçants excédés par les pannes de courant fréquentes à Lamèque

Camion d'Énergie NB

Travaux de réparation des lignes électriques à Lamèque, dans la Péninsule acadienne (archives).

Photo : Radio-Canada / René Landry

L'île Lamèque, dans la Péninsule acadienne, a été touchée par plusieurs pannes de courant non prévues au cours des dernières semaines.

La population commence à être excédée par ces pannes de courant, sans compter l'impact négatif de ces incidents sur les commerces de la région.

Un camion d'Énergie NB

Les équipes d'Énergie NB travaillent d'arrache-pied pour rétablir le courant, comme ci-dessus à Lamèque (archives).

Photo : Radio-Canada / Jonathan Villeneuve

Linda Blanchard, conseillère municipale et propriétaire du restaurant Dixie Lee, est perplexe.

Ça nous occasionne des pertes de revenus, des pertes de produits et aussi des pertes salariales au niveau des employés, explique-t-elle. Nous avons dû fermer durant 3 jours par manque d'électricité. C'étaient de très grosses journées étant donné la période des Fêtes.

Des problèmes de tuyauterie

À Sainte-Marie-Saint-Raphaël, le maire du village, Bernard Savoie, a dû faire appel à son beau-père pour réparer des tuyaux gelés en raison d'une panne dans son commerce.

Pour moi, c'est pas mal un gros problème parce que j'ai une boucherie, dit-il.

La nuit dernière, l'électricité a manqué à 4 h 20, je pense. Elle n'a repris que vers 9 h ou 9 h 10. Puis, des tuyaux ont gelé à l'arrière. Il n'y a personne qui nous avertit.

Le sel et le froid

Énergie Nouveau-Brunswick explique que ces pannes de courant sont causées par le sel qui s'accumule sur des isolateurs. Certains de ces isolateurs seront remplacés.

Lorsque des vents forts soufflent sur de l’eau salée, le vent peut distribuer un embrun salé qui recouvre les surfaces ; lorsque cet embrun salé recouvre les isolateurs des lignes de transport, l’électricité peut circuler sur la surface des isolateurs et provoquer un court-circuit, comme cela a été le cas dans la région de Shippagan et Lamèque, explique un porte-parole d'Énergie NB.

Des automobilistes sortent de la plaine de Lamèque.

Par grands vents, l'air salin endommage des isolateurs d'Énergie NB, à Lamèque. (archives, février 2019)

Photo : Radio-Canada / René Landry

Dans le cas de la panne de ce mercredi, qui a privé environ 1500 clients d'électricité dans la région de Lamèque, c'est le froid extrême qui en est la cause.

Le maire de Lamèque, Jules Haché, déplore malgré tout la situation.

Il y a des entreprises qui ont perdu du matériel, de la marchandise. Ce n'est pas agréable du tout quand ça dure de nombreuses heures et, souvent, plusieurs jours de suite. Et ce matin, c'étaient les froids intenses et quand on n'a pas d'autres sources de chauffage ça peut être vraiment désagréable, dit-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !