•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Consultation sur la démolition d’un édifice centenaire à Rivière-du-Loup

L'édifice du 435 rue Lafontaine pourrait être démoli pour laisser place à une nouvelle construction.

L'édifice du 435 rue Lafontaine pourrait être démoli pour laisser place à une nouvelle construction.

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

Quelques dizaine de résidents ont participé à une consultation publique virtuelle portant sur la démolition souhaitée d'un édifice sur la rue Lafontaine à Rivière-du-Loup.

Des hommes d'affaires de la région ont acheté au cours des dernières semaines deux édifices situés au 433 et 435 Lafontaine. Leur objectif est d'y installer une auberge et un pub irlandais. Mais pour ce faire, les deux entrepreneurs disent n'avoir d'autres choix que de démolir l'une des deux maisons. L'édifice en question a été construit au début des années 1900.

Dans les jours suivant le dévoilement du projet, près d'une centaine de personnes ont fait connaître leur opposition au projet. Une première pour la ville de Rivière-du-Loup qui n'avait jamais reçu d'oppositions lors d'une demande de démolition d'un édifice depuis l'adoption de son règlement en 1994.

Le maire de Rivière-du-Loup, Mario Bastille, a rappelé que ce sont les membres du comité de démolition qui devront présenter une recommandation dans ce dossier. Le conseil municipal devrait entériner sa décision lors du conseil municipal du 21 février.

Mario Bastille dit avoir aimé ce qu'il a entendu lors de la séance de mardi soir. Sans la dévoiler, le maire de Rivière-du-Loup souligne avoir une opinion sur ce projet.

Mario Bastille alors qu'il anime la séance du conseil municipal.

Le maire de Rivière-du-Loup, Mario Bastille

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

« Les discussions n'ont pas changé mon point de vue sur le projet, mais j'ai aimé les nuances apportées par certains résidents. »

— Une citation de  Mario Bastille, maire de Rivière-du-Loup

Copromoteur du projet, Yves Gagnon se dit très heureux de la présentation du projet. Selon lui, la démolition est la seule option envisageable pour l'un des deux édifices. Laissée à l'abandon depuis quelques années, l'une des maisons montre d'importants signes de détérioration. Yves Gagnon et son partenaire Yvan Thibault tiennent à rassurer certains opposants, l'objectif n'est pas de dénaturer le secteur.

Les promoteurs Yves Gagnon et Yvan Thibault ont récemment fait l'acquisition de ces deux édifices pour y installer une auberge et un pub irlandais.

Les promoteurs Yves Gagnon et Yvan Thibault ont récemment fait l'acquisition de deux édifices pour y installer une auberge et un pub irlandais.

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

« Les planchers et les murs ne sont pas conformes pour le projet que nous voulons faire »

— Une citation de  Yves Gagnon, copromoteur du projet

L'édifice du 433 rue Lafontaine, qui a accueilli pendant plusieurs années le restaurant Chez Antoine serait converti en auberge. Une vingtaine d'emplois pourraient ainsi être créés.

Même si le conseil accepte la démolition de l'édifice, les opposants pourront en appeler de la décision. Le maire de Rivière-du-Loup rappelle également que c'est le ministère de la Culture et des Communications qui aura le dernier mot dans ce dossier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !