•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La date limite de remboursement des prêts du CUEC prolongée d’un an

Chrystia Freeland, masquée, tenant des documents, marche suivie de Justin Trudeau, également masqué.

La ministre des Finances, Chrystia Freeland, suivie du premier ministre Justin Trudeau (archives).

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Radio-Canada

La date limite pour rembourser les prêts du programme du Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC) est repoussée d’un an, annonce le gouvernement fédéral.

Les petites entreprises ont aussi besoin de flexibilité, a fait valoir le premier ministre Justin Trudeau en conférence de presse mercredi. C’est pour ça qu’on annonce aujourd’hui qu’on prolonge le délai de remboursement pour les prêts du Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes.

L’échéance passe donc du 31 décembre 2022 au 31 décembre 2023 pour tous les emprunteurs admissibles en règle, indique le ministère des Finances par communiqué mercredi (Nouvelle fenêtre).

Une décision qui s’explique notamment par le fait que le variant Omicron a retardé la relance des entreprises dans bon nombre de régions du pays.

Les prêts sans intérêts du Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes peuvent atteindre 60 000 $ et servent à aider les entreprises à couvrir leurs coûts d’exploitation pendant une période où leurs revenus ont été réduits.

Le remboursement d’un prêt avant ou à la nouvelle date limite entraînera une radiation partielle pouvant aller jusqu’au tiers de la valeur du prêt (soit jusqu’à 20 000 $), précise-t-on.

Les prêts en souffrance seront convertis en prêts de deux ans assortis d’un taux d’intérêt de 5 % par année à compter du 1er janvier 2024 et devront être entièrement remboursés au plus tard le 31 décembre 2025.

Près de 900 000 petites entreprises et organismes à but non lucratif ont bénéficié de plus de 49 milliards de dollars en prêts du Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes , selon le gouvernement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !