•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Piste de course de Sainte-Croix : un nouveau règlement déplait aux citoyens

La fiction des pneus d'une voiture sur l'asphalte crée une épaisse fumée blanche.

Les activités de course de voiture sur la piste du Circuit Riverside Speedway à Sainte-Croix dérangent les citoyens qui habitent à proximité.

Photo : Facebook

La Municipalité de Sainte-Croix, dans Lotbinière, tente de mettre fin au conflit qui l'oppose aux promoteurs du Circuit Riverside Speedway, une piste de course dont les activités dérangent les riverains.

Lors de la séance du 10 janvier, le conseil municipal a adopté un nouveau projet de règlement pour encadrer l’utilisation des pistes de course sur son territoire. Par son adoption, ce règlement en abroge un autre, adopté en août 2021 par le précédent conseil.

Ce règlement était contesté par les promoteurs du Circuit Riverside Speedway, qui le trouvaient trop restrictif. Il prévoyait notamment l’interdiction de toute activité sur les pistes une fin de semaine sur deux durant la période d’exploitation, soit de mai à octobre. Les promoteurs avaient donc entrepris des démarches juridiques contre la Municipalité.

Le nouveau maire, Stéphane Dion, souhaitait mettre un terme à ce conflit. Selon lui, les avocats de la Municipalité auraient déterminé que le règlement pouvait difficilement passer le test des tribunaux, et qu’un juge aurait facilement pu qualifier ce règlement de déraisonnable.

Le fait d’amorcer un dialogue a permis de mettre les procédures juridiques en suspens et d’éviter des coûts juridiques importants pour les citoyens de Sainte-Croix, a soutenu le maire lors du conseil municipal.

Des règles plus permissives

Le nouveau règlement adopté lundi encadre l’utilisation de la piste, mais de façon moins restrictive. Il interdit notamment les activités de course les plus bruyantes durant les jours de semaine, soit plus précisément le drift, le drag et le stock-car.

Aucune activité majeure ne doit être tenue une fin de semaine par mois ainsi que les jours fériés. Les exploitants ont aussi l’obligation d’utiliser un système d’échappement, mais seulement pour les véhicules de rue ou de promenade.

Le règlement prévoit également la création d’un comité consultatif auquel prendra part notamment un citoyen voisin de la piste de course.

Des citoyens ne décolèrent pas

Les décisions du nouveau conseil suscitent la frustration de Guy Paquet, vice-président du Regroupement des citoyens de Sainte-Croix contre le bruit excessif, formé dans les années 2010.

On voit arriver le projet de règlement avec aucun moyen de contrôle des silencieux, beaucoup de bonnes volontés que le circuit va être un nouveau bon citoyen corporatif, alors que ça n'a jamais été le cas dans le passé, lance-t-il en entrevue à l’émission Première heure.

Il aurait préféré que la Municipalité continue à appliquer l’ancien règlement, quitte à débourser des frais juridiques. Contrairement au maire actuel, Guy Paquet affirme que des vérifications juridiques avaient été faites avec le précédent conseil et que l’administration municipale avait le droit de faire appliquer ces règles.

Il reproche au nouveau maire de ne pas écouter suffisamment les citoyens.

« On aimerait discuter intelligemment du dossier, et non pas juste de se faire pousser des solutions dans la gorge. »

— Une citation de  Guy Paquet, vice-président, Regroupement des citoyens de Sainte-Croix contre le bruit excessif

Le regroupement citoyen ne demande pas la fermeture de la piste de course, mais souligne que la pollution sonore qui en émane nuit à sa qualité de vie durant la période estivale.

Toutes les fois que vous aimeriez prendre un apéro sur votre terrasse ou vous invitez des amis, il y a du bruit, illustre Guy Paquet.

Il rappelle que lors des activités les plus bruyantes, le rugissement des moteurs de voitures peut être entendu à des kilomètres à la ronde, voire jusque de l’autre côté du fleuve Saint-Laurent.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !