•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

25 000 tests de dépistage pour le retour en classe lundi en Nouvelle-Écosse

Il y a 60 personnes atteintes de COVID-19 qui sont hospitalisées, dont un enfant de moins de 5 ans.

Une douzaine de cartouches servant à effectuer un dépistage de COVID-19 sont alignées sur une table.

Le ralentissement global de la chaîne d'approvisionnement diminue la fréquence de livraison des tests de dépistage rapide.

Photo : Reuters / Stéphane Mahe

Radio-Canada

Le retour en classe des élèves de la Nouvelle-Écosse va s’effectuer lundi prochain comme prévu, a confirmé mercredi après-midi le premier ministre Tim Houston.

Son gouvernement destine un total de 25 000 tests de dépistage rapide de la COVID-19 à quelque 400 écoles.

Le premier ministre Tim Houston a aussi indiqué que de nouveaux systèmes de ventilation destinés à 71 écoles où la ventilation a été jugée déficiente ont été livrés cette semaine et seront installés d’ici le retour en classe lundi matin.

60 hospitalisations, dont un enfant de moins de 5 ans

Dans l’ouest de la Nouvelle-Écosse, une femme dans la soixantaine est morte des suites de la COVID. En trois jours, le ministère de la Santé a signalé cinq décès attribuables à cette maladie.

Il y a 60 personnes atteintes de COVID-19 qui sont hospitalisées mercredi en Nouvelle-Écosse, deux de plus que la veille. Un enfant âgé de moins de 5 ans a été admis à l’hôpital dans les dernières heures après avoir contracté la maladie.

Cinq de ces individus sont aux soins intensifs.

Alors que 9 Néo-Écossais sur 10 ont reçu un vaccin contre la COVID-19, une personne hospitalisée sur 4 n’est pas vaccinée.

Le gouvernement signale mercredi 837 nouveaux cas de COVID-19 confirmés en laboratoire, et estime qu’il y a 6867 cas actifs dans la province.

Pas de taxe aux non-vaccinés

Près d’un adulte de 30 ans et plus sur deux (49,6 %) a reçu une dose de rappel d’un vaccin à acide ribonucléique messager contre la COVID-19, s’est réjoui le premier ministre Tim Houston.

Mardi, un record de 17 104 doses de rappel (boosters) ont été administrées en une journée. Lors de l’administration de la première série de vaccins au printemps 2021, environ 12 000 Néo-Écossais par jour se faisaient vacciner.

Tim Houston a rejeté mercredi l’idée d’une taxe aux adultes qui se refusent de se faire vacciner, comme a annoncé le gouvernement du Québec cette semaine.

Ce n’est pas une chose que nous envisageons, a dit M. Houston.

Les livraisons de tests rapides se font attendre

Le premier ministre Tim Houston et le Dr Robert Strang, médecin hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse, ont indiqué mercredi que la province révisait sa stratégie de dépistage pour donner la priorité aux communautés et milieux qui en ont le plus besoin, incluant les écoles.

Tim Houston assis en conférence de presse devant un écran fixé au mur sur lequel apparaît le docteur Strang.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le Dr Robert Strang, médecin hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse, a rejoint par vidéoconférence le point de presse du premier ministre Tim Houston, le 12 janvier 2022 à Halifax.

Photo : Communications Nouvelle-Écosse

M. Houston a expliqué qu’il était difficile d’obtenir des tests de dépistage rapide et qu’il n’y a pas de garantie quant à leur date de livraison, en raison du ralentissement global de la chaîne d’approvisionnement.

Il y a 830 000 tests rapides qui sont distribués chaque semaine dans la province. Dans la province d’un million d’habitants, c’est presque un test par personne. Selon Tim Houston, il n’est pas possible ou nécessaire de maintenir ce rythme.

Nous n’avons plus besoin de faire un dépistage exhaustif, a-t-il déclaré, car la province sait que la variant Omicron circule partout.

Si vous avez besoin d’un test, vous aurez un test, a-t-il néanmoins promis.

Après que l’Organisation mondiale de la santé (Organisation mondiale de la santé) eut alerté de la présence d’Omicron à la fin novembre, la Nouvelle-Écosse a commandé 2 millions de tests rapides supplémentaires, a dit M. Houston.

Il dit espérer que la province reçoive aussi au courant de la semaine prochaine et de celles qui vont suivre une petite portion de la commande passée par le gouvernement fédéral.

La stratégie de dépistage continuera d'être adaptée alors que nous approchons de la phase endémique de la COVID-19, a dit le Dr Strang.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.