•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mise sur pause de l’arrivée des travailleurs étrangers temporaires dans Windsor-Essex

Chargement de l’image

La mesure s'appliquera au moins jusqu'au 1er février.

Photo : CBC/Sanjay Maru

Radio-Canada

Le médecin hygiéniste de Windsor-Essex, le Dr Shanker Nesathurai, a publié mercredi une lettre d'instructions à l'intention de tout propriétaire ou exploitant qui emploie des travailleurs étrangers temporaires dans la région.

Selon la lettre, les propriétaires d’exploitations agricoles doivent immédiatement annuler, suspendre ou reporter l'arrivée de travailleurs étrangers temporaires à Windsor-Essex, et ce, jusqu’au 1er février.

À moins que d'autres instructions soient transmises, ils pourront recommencer à faire venir des travailleurs étrangers temporaires dans la région le 2 février.

Le Dr Nesathurai a indiqué que plusieurs raisons sont à l'origine de ces nouvelles instructions, notamment un nombre important d'éclosions dans le secteur agricole, le manque de ressources ou d'espaces d'isolement sûrs pour les personnes susceptibles d'être infectées par la COVID-19 et la capacité limitée du système de santé local en général.

Des amendes en perspective

Mercredi, des éclosions étaient en cours dans six établissements agricoles, selon le site Internet du bureau de santé.

Quatre sont à Kingsville et deux à Leamington. Le bureau de santé annonce une éclosion dans ces établissements lorsque deux employés ou plus sont déclarés positifs dans un délai qui suggère qu'une transmission a eu lieu.

Le bureau de santé a indiqué que ceux qui ne respectent pas les instructions sont passibles d'amendes de 750 $ pour les particuliers et de 1000 $ pour les entreprises.

Les peines maximales vont jusqu'à 100 000 $ d'amende pour les particuliers et jusqu'à un an d'emprisonnement.

Pour les administrateurs d'une société, ces chiffres sont de 500 000 $ d'amende et d'un an d'emprisonnement. Pour les sociétés, l'amende maximale pourrait être de 10 000 000 $.

En décembre, la Ville de Windsor souhaitait que le gouvernement fédéral s'engage à poursuivre le financement du Centre d'isolement et de rétablissement de Windsor-Essex pour les travailleurs agricoles, qui doit prendre fin le 31 mars.

Le maire Drew Dilkens avait alors déclaré que tous les nouveaux travailleurs de la région seraient isolés au centre dès leur arrivée dans le comté d'Essex.

Les travailleurs temporaires devaient commencer à arriver à Windsor-Essex à la mi-janvier en prévision de la prochaine saison de travail.

D'après les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !