•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ian Greenberg, cofondateur d’Astral Média, est mort à 79 ans

Portrait de Ian Greenberg devant une affiche d'Astral Média

Ian Greenberg, le cofondateur d'Astral Média, est décédé lundi à l'âge de 79 ans.

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

La Presse canadienne

Ian Greenberg, le magnat des médias qui, aux côtés de ses frères, a contribué à faire d'Astral Média une puissance canadienne de la radio et de la télévision, est décédé à l'âge de 79 ans.

Le géant des médias BCE, dont M. Greenberg était membre du conseil d'administration, a annoncé qu'il était décédé lundi. La cause du décès n'a pas été dévoilée.

« Le Canada a perdu un visionnaire des affaires et une légende des médias. Et nous, chez Bell, avons perdu un collègue et un ami sage et aimable. »

— Une citation de  Gordon Nixon, président du conseil de BCE

M. Greenberg est né à Montréal dans une famille juive ashkénaze de 10 personnes, dont ses frères Harold, Harvey et Sidney.

L'argent manquait souvent dans le ménage et, lorsque sa mère Ann est morte subitement en 1961, les frères se sont vu confier la responsabilité de travailler ensemble pour subvenir aux besoins de la famille.

Deux des frères aînés de M. Greenberg avaient passé leur adolescence à travailler dans un magasin d'appareils photo, ce qui les a incités à contracter un prêt de 15 000 $ auprès d'un parent proche et à l'investir dans une entreprise de traitement de films appelée Angreen Photo, du nom de leur mère.

L’entreprise grandit jusqu’au cinéma

En ouvrant des comptoirs dans les grands magasins Miracle Mart, les frères ont développé l'entreprise au cours de la décennie suivante. De petites acquisitions ont étendu leurs investissements au traitement des films pour le cinéma, et ils ont notamment obtenu les droits exclusifs des photos souvenirs de l'Expo 67.

L'entreprise a continué de croître et Astral Communications s'est inscrite en Bourse en 1971.

En quelques années, Astral s'aventurait dans l'industrie de la production de films et d'émissions de télévision, notamment avec L'apprentissage de Duddy Kravitz, en 1974, avec l'acteur Richard Dreyfuss, et Cité en feu, un film-désastre tourné à Montréal en 1978.

Ces activités ont donné au mieux des résultats mitigés, la comédie salace Porky's, de 1982, étant l'une de leurs rares productions à avoir généré des profits. Celle-ci s'est imposée comme le film canadien le plus rentable au box-office nord-américain pendant des années, avant que My Big Fat Greek Wedding (Le mariage de l'année, en version française) ne lui ravisse la couronne en 2002.

Propriétaires de chaînes spécialisées

Les frères Greenberg, prêts à reconnaître quand un investissement ne fonctionnait pas, ont rapidement quitté le secteur du cinéma dans les années 1980, se concentrant plutôt sur la croissance des boutiques Astral Photo et sur le marché de la télévision câblée haut de gamme, en plein essor.

Au fur et à mesure que la décennie avançait, ils ont rassemblé une liste d'actifs précieux de télévision payante, y compris des chaînes de cinéma en anglais et en français, First Choice (plus tard rebaptisée The Movie Network) et Premier Choix (plus tard appelée Super Écran), et Family Channel (le Canal Famille).

Lorsque son frère aîné Harold est tombé malade en 1995, Ian est devenu le chef de la direction d'Astral. Il a rapidement déplacé les priorités de l'entreprise des actifs photographiques et vidéo vers l'achat de stations de radio, un domaine pour lequel il entrevoyait un avenir prometteur.

Astral Média a poursuivi sa croissance pour devenir le plus important radiodiffuseur privé au pays, un statut renforcé par l'acquisition de Standard Broadcasting de la famille Slaight, en 2007.

À la télévision, M. Greenberg a usé de ses talents de négociateur pour conclure des accords que d'autres n'étaient pas parvenus à conclure.

L'une de ses grandes victoires a été de convaincre les dirigeants du réseau américain HBO de développer leur relation au-delà de la programmation sous licence, et de donner à Astral le droit de lancer HBO Canada, une marque que d'autres avaient espéré pouvoir lancer depuis des années.

Lorsqu'Astral a été acquise par BCE en 2013 pour 3,38 milliards de dollars, Ian Greenberg avait mené l'entreprise à au moins 66 trimestres consécutifs de croissance rentable, un exploit incroyable dans l'industrie volatile des médias.

Après l'achat de BCE, M. Greenberg a assumé un rôle d'administrateur au sein du conseil de la société.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !