•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : Jason Kenney s’oppose au principe de contribution santé pour les non-vaccinés

Une main tient une fiole de vaccin où est insérée une seringue.

Le ministre fédéral de la Santé, Jean-Yves Duclos, affirme que la vaccination obligatoire contre la COVID-19 deviendra inévitable.

Photo : CBC

Le premier ministre albertain, Jason Kenney, assure que l’Alberta ne suivra pas l’exemple du gouvernement québécois qui a annoncé l’imposition d'« une contribution santé » aux personnes non vaccinées mardi.

Il en a fait l’annonce mardi soir, lors d’une séance de questions-réponses diffusée en direct sur Facebook.

Selon lui, ce genre de mesure va à l’encontre du principe d'un système de santé universel.

Nous avons un système de santé universel, ce qui veut dire que peu importe d’où vous venez, votre âge, vos problèmes de santé ou combien vous gagnez, votre accès à notre système de santé pour des services médicaux nécessaires est garanti, et ce, gratuitement, dit-il.

Il rappelle que le système de santé canadien n’impose pas de frais supplémentaires aux gens en raison de leur mode de vie.

Quand un fumeur doit recevoir des soins pour un cancer des poumons, on ne le fait pas payer plus cher. [...] Lorsqu’un skieur hors piste doit être héliporté pour recevoir des soins, on ne lui envoie pas de facture, soutient-il.

Le poids des non-vaccinés sur le système de santé

Jason Kenney précise tout de même que les personnes non vaccinées ont beaucoup plus de chances que les personnes vaccinées de se retrouver à l’hôpital à cause de la COVID-19.

Selon lui, au cours des 120 derniers jours en Alberta, 908 personnes non vaccinées ont été hospitalisées en raison du virus contre 55 personnes vaccinées par tranche de 100 000 habitants.

Il n'y a aucun doute que la décision des 10 % d’adultes qui demeurent non-vaccinés a eu un impact significatif sur notre système de santé, les coûts et le report de chirurgies, a-t-il ajouté.

Jusqu’à maintenant, 89,6 % des Albertains âgés de 12 ans et plus ont reçu au moins une dose de vaccin contre la COVID-19, et 85,6 % ont reçu deux doses.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !