•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La STQ choisira-t-elle de garder la traverse à Rivière-du-Loup ?

Un tracteur enlève la neige sur le quai.

La traverse entre Saint-Siméon et Rivière-du-Loup pourrait peut-être se faire entre Saint-Siméon et Cacouna après 2025 (archives).

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

Le maire de Rivière-du-Loup et la mairesse de Cacouna sortent avec des visions diamétralement opposées de leur rencontre de mardi avec le président-directeur général de la Société des traversiers du Québec, Stéphane Lafaut.

Cette rencontre convoquée par M. Lafaut avait essentiellement pour but d'expliquer le processus dans lequel s'est engagée la Société des traversiers du Québec pour déterminer où sera le port d'attache de la traverse après 2025.

Au lendemain de cette rencontre, le maire de Rivière-du-Loup, Mario Bastille, dit voir obtenu l'assurance que l'objectif premier de la Société des traversiers du Québec était de garder le service à Rivière-du-Loup.

Mario Bastille à l'extérieur de l'hôtel-de-ville de Rivière-du-Loup.

Le maire de Rivière-du-Loup Mario Bastille.

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

« Stéphane Lafaut nous a clairement dit que Rivière-du-Loup était le plan A et Cacouna était un plan B. »

— Une citation de  Mario Bastille, maire de Rivière-du-Loup

À la sortie de la rencontre hier, la mairesse de Cacouna Suzanne Rhéaume voyait dans cette rencontre une façon de se familiariser avec le processus en cours au sujet de la traverse.

« Ils nous avaient transmis par courriel un document qui expliquait le projet et les prochaines étapess et on a pu rencontrer les différents intervenants »

— Une citation de  Suzanne Rheaume, mairesse de Cacouna

Étapes à venir

Au cours des prochains mois, la Société des traversiers du Québec et les municipalités travailleront sur un dossier d'opportunité. Ce document sera déposé au printemps 2023.

« C’est une étape à laquelle on prend les besoins reliés au projet et ensuite de ça, on peut évaluer différents scénarios qui nous permettent de retenir la solution finale. »

— Une citation de  Simon Laboissonière, porte-parole de la STQ

Au cours des prochains mois, les élus de la région ainsi que d'autres intervenants seront appelés à participer à l'élaboration de ce dossier. C'est après ce dépôt que le ministère des Transports décidera si la traverse demeure à Rivière-du-Loup ou si elle déménage à Cacouna.

Un traversier à quai

Le traversier entre Rivière-du-Loup et Saint-Siméon demeurera à quai

Photo : Radio-Canada / Jerôme Lévesque

En parallèle à ces travaux, une étude sur mode d'exploitation de la traverse est en cours. Les conclusions de cette étude permettront de déterminer s'il est préférable de poursuivre une association avec une entreprise privée pour ce service de traversier ou s'il faut se tourner vers un service uniquement administré par la Société des traversiers du Québec.

Rappelons que le service actuel est offert en partenariat avec l'entreprise Clark. Le contrat entre la Société des traversiers du Québec et ce partenaire privé devait initialement se terminer en 2022. Mais au cours des derniers mois, ce contrat a été prolongé pour se terminer à la fin de 2025.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !