•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Manitoba distribuera des tests rapides aux travailleurs essentiels symptomatiques

Le Nouveau Parti démocratique du Manitoba présente son idée de base de données de résultats de tests rapides.

Des boîtes contenant des tests rapides empilées.

Le Manitoba élargit sa distribution de tests rapides aux travailleurs essentiels symptomatiques.

Photo : Radio-Canada / Christian Milette

Radio-Canada

En plus de distribuer des tests rapides aux fonctionnaires non vaccinés, le gouvernement du Manitoba distribuera désormais des tests rapides à tous les travailleurs des services essentiels qui présentent des symptômes de la COVID-19.

Les tests rapides seront fournis au personnel des écoles et des garderies, des organismes et des fonctionnaires qui sont en contact avec des populations vulnérables et au personnel des services à l’enfant et aux familles, fait savoir la province dans un communiqué de presse, mardi.

Compte tenu des stocks de tests limités, il ne sera pas possible de distribuer des trousses aux travailleurs en santé qui désiraient en avoir une en main en cas d’apparition de symptômes. Les tests seront fournis aux travailleurs symptomatiques qui ont une journée de travail prévue dans les trois jours suivant l’apparition des symptômes de la COVID-19, indique la province, dans son communiqué.

Les employés du Manitoba qui pourront avoir des tests rapides :

  • personnel des établissements d’apprentissage et de garde des jeunes enfants;
  • personnel travaillant avec des fournisseurs de Services d’intégration communautaire des personnes handicapées;
  • personnel travaillant avec des fournisseurs de foyers de groupe de services à l’enfant et à la famille;
  • personnel des refuges pour victimes de violence familiale et des refuges pour sans-abri;
  • personnel du ministère des Familles en contact direct avec des clients;
  • enseignants ou personnel scolaire en contact direct continu ou prolongé avec des élèves de la maternelle à la 12e année.

Source: Gouvernement du Manitoba

De plus, le ministère de l’Éducation fait savoir qu’un programme de dépistage contre la COVID-19 sera mis en place pour les enseignants, le personnel scolaire et les élèves de la maternelle à la 12 année.

Les autorités gouvernementales mettent la touche finale à ce programme qui doit être mis en place d’ici le 17 janvier, date à laquelle les élèves de la province retourneront à l’école en présentiel.

Réagissant à cette annonce, le chef du Parti libéral du Manitoba, Dougald Lamont, déplore le fait que le gouvernement manitobain ne fournisse même pas le strict minimum en matière de tests rapides pour les Manitobains et ceux qui sont en première ligne de la pandémie.

Le NPD veut une base de données pour déclarer des résultats aux tests rapides antigéniques

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) du Manitoba a présenté sa proposition d’une base de données centralisées pour que les Manitobains puissent déclarer leurs résultats de tests rapides antigéniques.

Il demande au gouvernement progressiste-conservateur d’aller dans cette voie.

Une telle base de données aiderait les gens à l’avenir qui déposent une demande d’indemnisation pour un accident du travail, d’assurance-invalidité ou d’assurance privée à l’avenir, estime le chef du NPD, Wab Kinew.

Les gens pourraient se référer à ce dossier gouvernemental, à cette base de données en ligne comme preuve [du résultat positif au test de dépistage contre la COVID-19] lorsqu’ils font leur demande, note M. Kinew au palais législatif, mardi.

Le chef du Nouveau Parti démocratique du Manitoba, Wab Kinew à l'intérieur du palais législatif du Manitoba. Il porte une chemise noir, un veston rouge vin et un masque bleu.

Le chef du Nouveau Parti démocratique du Manitoba, Wab Kinew

Photo : Radio-Canada

Un porte-parole de la Commission des accidents du travail du Manitoba précise, par courriel à CBC/Radio-Canada, qu’elle a récemment commencé à accepter les résultats positifs de tests rapides comme confirmation en raison des restrictions importantes quant à l’accès aux tests PCR dans la province.

De telles statistiques permettraient aussi d’avoir une meilleure idée de la propagation de la COVID-19 dans la province, notamment des cas causés par le variant Omicron hautement transmissible, ajoute-t-il.

Nous pensons que c’est un outil important que le gouvernement devrait mettre en place rapidement pour la population du Manitoba.

La porte-parole du NPD en matière de santé, Uzoma Asagwara, indique que cette information permettrait aussi de savoir l’origine de la transmission du virus.

Avec des informations de Nathan Liewicki

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !