•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Artbulance : l’art pour apaiser les déplacements en ambulance

Deux ambulanciers collent une oeuvre d'art au plafond de l'ambulance.

Si le projet pilote Artbulance est concluant, toutes les ambulances de la région pourraient contenir des œuvres d'art.

Photo : Dave Kidd

Un voyage en ambulance est souvent un moment anxiogène. Avec le projet pilote Artbulance, Julie Dubuc veut détendre les passagers à bord des véhicules d’urgence.

Julie Dubuc est ambulancière pour la Coopérative des techniciens ambulanciers du Québec (Coopérative des techniciens ambulanciers du Québec) et amatrice d’art. Elle côtoie chaque jour des gens inquiétés par un transport en ambulance. Dans une ambulance, il y a plein d’équipements, c’est un environnement qui est totalement inconnu pour certains, explique Mme Dubuc. Quand on prend l’ambulance, on n’a pas envie de prendre l’ambulance.

Selon elle, l'ajout d’une image apaisante peut alléger la situation et la rendre moins anxiogène.

L'ambulancière s’est inspirée d’une initiative similaire dont elle avait entendu parler en Abitibi. C’est un projet qui avait été fait au centre hospitalier à Amos, ma ville d’origine. L'administration de l'hôpital, en collaboration avec le centre d’art local, a fait peindre des tuiles de plafond suspendu. Elles ont été placées au-dessus des lits des patients.

Julie Dubuc veut implanter le projet Artbulance dans la région de Charlevoix. C’est l’endroit où elle vit depuis plus d’une dizaine d’années et souvent les distances à parcourir sont grandes. Nous autres, en région, on fait des transports qui sont un peu plus longs qu'en milieu urbain, souligne l'ambulancière Dubuc.

Une photo de la cime d'un arbre en automne est collée au plafond de l'ambulance.

Les oeuvres d'art du projet Artbulance sont installées au plafond pour être dans le champ de vision du passager.

Photo : Dave Kidd

Après quelques tests de matériaux, il est apparu que la meilleure solution était de reproduire une œuvre d’art ou une photographie sur un support adhésif. L’image prend place juste au-dessus de la civière.

« Quand la personne est en position couchée, à la place d’avoir le plafond gris avec les gros spotlights dans le visage, on a une image. »

— Une citation de  Julie Dubuc, ambulancière

Appel aux artistes

La CTAQ lance un appel aux artistes pour ajouter des œuvres au plafond de véhicules d’urgence de Charlevoix. On n'a aucune contrainte. Des peintures, des dessins, des photos, tant que c’est apaisant, précise Julie Dubuc.

Les artistes amateurs et professionnels sont invités à soumettre des propositions avant le premier février à l’adresse courriel concours@ctaq.com (Nouvelle fenêtre).

Si les résultats sont concluants, il serait possible d'étendre Artbulance à Québec et au Saguenay.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !