•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Selon le DG, la solution aux problèmes des Oilers se trouve dans le vestiaire

Le DG des Oilers croit que même Evander Kane a droit à une deuxième chance.

Ken Holland devant un  micro lors d'une conférence de presse.

Ken Holland dit avoir confiance en son équipe qui se remettra bientôt à gagner selon lui.

Photo : La Presse canadienne / JASON FRANSON

Le directeur général des Oilers, Ken Holland, a rencontré les médias d’Edmonton mardi matin. À la suite des récentes contre-performances de son équipe, il sentait le besoin de répondre aux nombreuses questions que les reporters, mais surtout les supporteurs, se posent à propos de l’équipe.

Contrairement à de nombreux partisans, Ken Holland ne voit pas la situation actuelle comme étant critique.

Certes, elle est préoccupante, oui il est déçu de la récente tenue de l’équipe, mais il ne semble pas prêt à apporter d’importants changements, car, il l’a mentionné à plusieurs reprises, la solution aux problèmes des Oilers se trouve dans le vestiaire de l’équipe.

Pourquoi congédier Dave Tippett?

Ken Holland a passé 22 ans comme directeur général des Red Wings de Detroit, il en est à sa troisième saison à Edmonton. Il n’a jamais congédié un entraîneur-chef avant la fin du calendrier.

Le DG a affirmé qu’il ne croyait pas aux bienfaits de congédier un entraîneur en cours de saison, mais a admis que parfois c’était nécessaire.

Dave Tippett nous a menés en séries lors de deux saisons consécutives. Le 2 décembre, nous étions en tête du classement de la LNH. Nous avons connu cinq mauvaises semaines, est-ce suffisant pour congédier un entraîneur? a demandé Holland.

Le premier choix ne sera pas échangé, à moins que…

Ken Holland a dit qu’il avait déjà prouvé qu’il était prêt à tout pour remporter les grands honneurs. Il a mentionné que les signatures à long terme de joueurs comme Ryan Nugent-Hopkins, Zach Hyman et Coyi Ceci en sont la preuve.

Une chose qu’il n’est pas prêt à faire cependant est d’échanger son choix de premier tour ou ses meilleurs espoirs (Philip Broberg, Xavier Bourgault ou Dylan Holloway) en retour d’un joueur en fin de contrat qui ne sera à Edmonton que pour terminer la saison.

Si je fais cela, a-t-il affirmé, le même problème se présentera de nouveau l'année prochaine. Je crois que la solution à nos problèmes se trouve dans le vestiaire, a -t-il répété.

S’il reçoit une offre impliquant un joueur qui peut aider les Oilers dès maintenant et qui est sous contrat pour au moins une autre saison, les choses pourraient être différentes.

Mike Smith remplace Mikko Koskinen devant la cage des Oilers.

Mike Smith et Mikko Koskinen conaissent tous deux une période difficile.

Photo : La Presse canadienne / DARRYL DYCK

Holland ne semble pas trop inquiet de la situation des gardiens de but. Mikko Koskinen et Mike Smith connaissent une saison difficile alors que le jeune Stuart Skinner, qui présente les meilleures statistiques devant le filet jusqu’à maintenant, est dans la Ligue américaine.

Je préfère attendre trop longtemps avant d’envoyer un jeune joueur dans l’action que de l’envoyer trop rapidement, a dit Holland, accordant ainsi un vote de confiance à ses deux vétérans devant le filet.

Il croit qu’une fois que Mike Smith aura retrouvé ses moyens - il a raté presque toute la saison en raison d’une blessure -  les deux gardiens pourront faire le travail en se défiant pour plus de temps de glace, comme ils l’ont fait au cours des deux dernières saisons.

Tout le monde a droit à une deuxième chance, même Evander Kane

Les Oilers ont démontré de l’intérêt envers Evander Kane, récemment libéré par les Sharks de San José.

J’ai parlé avec son agent, a révélé Holland, ajoutant que tout le monde fait des erreurs et que tous méritent une deuxième chance.

Evander Kane sur la glace pendant une partie des Sharks.

Evander Kane des Sharks

Photo : Getty Images / Ezra Shaw

Sans dire qu’il allait offrir un contrat à l’attaquant de 30 ans, il n’a pas non plus fermé la porte.

Kane a marqué au moins 20 buts lors de chacune des six dernières saisons. Il pratique un style de jeu robuste, exactement le type de joueur dont les Oilers auraient besoin, mais ses écarts de conduite à l’extérieur de la patinoire font en sorte qu’il n’est pas un joueur autant convoité qu’il devrait l’être.

Les Oilers reprennent l’entraînement mercredi après quelques jours de congé forcé en raison du grand nombre de joueurs en isolement.

Ils affronteront les Sénateurs, samedi, à la Place Rogers.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !