•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un financement de 12,7 M$ pour 3 projets de logements abordables à Winnipeg

Le bâtiment vu de l'extérieur.

Ce bâtiment situé sur la rue Main, à côté de l'hôtel Bell, sera transformé en 22 logements pour les Autochtones.

Photo : Google Street View

Radio-Canada

Trois nouveaux projets de logements abordables à Winnipeg recevront 12,7 millions de dollars dans le cadre de l’Initiative pour la création rapide de logements du gouvernement fédéral. Ces logements seront accordés aux Autochtones, aux femmes et enfants qui fuient la violence familiale ainsi qu’aux personnes 2SLGBTQ.

 L'un des projets, situé au 670 rue Main, sera géré par la Fédération métisse du Manitoba (MMF). Un bâtiment existant sera converti en 22 logements pour les Autochtones.

Un autre, situé au 590 rue Victor, sera exploité par le Centre de ressources pour les femmes du Centre-Ouest. L'immeuble sera remis en état pour créer 16 logements pour les femmes et les enfants qui fuient la violence familiale.

Le dernier sera géré par la Société de logements de Westminster qui créera 21 nouveaux logements pour les résidents bispirituels, lesbiens, gais, bisexuels, transgenres, queers ou en questionnement. Il sera construit au 545 avenue Broadway, à l'angle de la rue Good, près de l'historique Wilson House, anciennement le centre de santé communautaire Klinic.

Ces logements viendront en aide aux Canadiens dont la situation de logement est incertaine, qui vivent ou risquent de vivre dans l'itinérance, ou qui vivent dans des abris temporaires en raison de la pandémie, déclare Ahmed Hussen, ministre canadien du Logement et de la Diversité et de l’Inclusion.

L’annonce a été faite mardi lors d'une conférence de presse virtuelle à laquelle ont participé le ministre des Affaires du Nord et député de Saint-Boniface-St-Vital, le député de Winnipeg Centre-Sud, Dan Vandal, Jim Carr, la ministre de la Famille du Manitoba, Rochelle Squires,et le maire de Winnipeg, Brian Bowman.

L’Initiative pour la création rapide de logements a été lancée en octobre dernier. Les fonds sont versés par la Société canadienne d'hypothèques et de logement, dans le cadre de la Stratégie nationale sur le logement. Cette stratégie s’étale sur 10 ans, au cours desquels le Canada doit investir 72 milliards de dollars dans tout le pays pour améliorer les conditions de logement.

Le bâtiment vu de l'extérieur.

L'immeuble d'appartements situé au 590 rue Victor sera réhabilité afin de créer 16 logements pour des femmes et des enfants fuyant la violence domestique.

Photo : Google Street View

Des retombées sociales attendues

Le Manitoba présente des taux de violence sexiste parmi les plus élevés du pays. Souvent, les gens retournent auprès d'un partenaire violent parce qu'il n'y a pas suffisamment de soutien à leur disposition après leur sortie du système de refuge, explique Lorie English du Centre de ressources pour les femmes du Centre-Ouest.

Ce nouveau bâtiment fournira des soutiens globaux aux locataires et leur offrira un endroit où elles pourront commencer à guérir et à reconstruire leur vie en toute sécurité, ajoute Mme English.

La Wilson House vue de l'extérieur.

La Société de logement de Westminster prévoit de construire des logements abordables à côté de l'historique Wilson House, pour les personnes LGBT.

Photo : Google Street View

La présidente de la Société de logements de Westminster, Mary Agnes Welch, se réjouit également de cette contribution financière. Elle va changer la vie de 21 familles à très faible revenu de Winnipeg, en particulier les personnes LGBT qui ont du mal à trouver un logement sûr et de qualité qui s'accompagne d'un sentiment d'appartenance à la communauté, affirme-t-elle.

La pauvreté et l'itinérance sont les problèmes les plus pressants à Winnipeg, et ce financement va permettre à notre organisme de continuer à tenter de les résoudre, s'enthousiasme Mme Welch.

De son côté, le responsable du logement et de la gestion immobilière à la MMF, Will Goodon, assure que ces logements seront des maisons de transition qui garderont en sécurité les familles vulnérables.

Notre gouvernement métis veut fournir ce filet de sécurité à tous les citoyens qui font face à des défis complexes en ces temps incertains, partage M. Goodon. Nous comprenons qu'il faut agir maintenant plus que jamais pour empêcher l'itinérance chronique de se propager.

Un financement de 12,5 millions de dollars avait déjà été annoncé pour cinq projets en décembre 2020. Il a été suivi d'une autre annonce de financement de 12,8 millions de dollars en juillet 2021 pour créer 51 logements abordables.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !