•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canada pourra fournir une quatrième dose si nécessaire, dit Justin Trudeau

Assis sur un tabouret, la manche relevée, Justin Trudeau lève le pouce en l'air pour manifester son approbation.

Justin Trudeau, au moment de recevoir sa troisième dose de vaccin dans une pharmacie de l'Ontario, le 4 janvier dernier.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

La Presse canadienne

Les contrats fédéraux pour des vaccins contre la COVID-19 montrent que le Canada devrait recevoir suffisamment de doses pour administrer deux ou trois injections supplémentaires d'ARNm à chaque Canadien, chaque année jusqu'en 2024 au moins.

Mais alors même que le Comité consultatif national de l'immunisation suggère maintenant que certains Canadiens se préparent pour une quatrième dose de vaccin, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) avertit que les doses de rappel répétées de la composition initiale du vaccin ne sont pas un plan durable pour mettre fin à la pandémie.

Le comité technique de l'OMS sur les vaccins a déclaré mardi que les vaccins doivent devenir plus efficaces pour faire face aux variants émergents.

Le premier ministre Justin Trudeau a déclaré lundi qu'il y aurait des troisième et quatrième doses de rappel disponibles dans ce pays si elles devenaient nécessaires.

Les contrats signés l'année dernière prévoient la livraison de jusqu'à 65 millions de doses de Pfizer et 35 millions de Moderna cette année, suivis de 60 millions de Pfizer et 35 millions de Moderna au cours de chacune des deux prochaines années.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure.

Plus de trois Canadiens sur quatre ont déjà reçu leurs deux premières doses, et plus d'un sur quatre a déjà reçu une injection de rappel. Les autorités sanitaires canadiennes tentent de contrer le variant Omicron qui demeure hautement contagieux, mais ne provoque généralement pas de maladie grave même chez les personnes ayant seulement eu les deux premières doses d'un vaccin.

Le premier ministre s'est entretenu lundi avec les dirigeants provinciaux et territoriaux, et un communiqué publié par son bureau indique qu'il les a assurés que le Canada avait obtenu suffisamment de doses pour une troisième et une potentielle quatrième série de vaccins.

La déclaration indique qu'Ottawa fera tout son possible pour aider les provinces et les territoires à faire face à la cinquième vague de la pandémie de COVID-19, alors que les infections alimentées par le variant Omicron menacent de submerger les systèmes de santé.

Le gouvernement fédéral a déclaré que les provinces et les territoires recevront 140 millions de tests rapides ce mois-ci, bien que le communiqué n'ait fourni aucun nouveau détail sur la date de livraison.

La déclaration indique que M. Trudeau a également souligné la nécessité de promouvoir des programmes de soutien, tels que la subvention salariale fédérale, pour aider les personnes et les entreprises à survivre aux dernières fermetures et restrictions de santé publique.

L'appel avec les premiers ministres a eu lieu au moment où le nombre de cas de COVID-19 et les hospitalisations continuent d'augmenter partout au Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !