•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les résidents de l’Est-du-Québec ont bravé le froid pour obtenir des tests rapides

Une vingtaine de personnes attendent en file à l'extérieur de la pharmacie pour obtenir des tests rapides.

Des citoyens ont fait la file mardi matin pour obtenir des tests rapides, alors que le refroidissement éolien tournait autour de -30.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

C'est mardi qu'a débuté la distribution de 3 millions de tests rapides dans les pharmacies partout au Québec, et dans l'Est-du-Québec également, des tests très attendus dans la région.

Sur la Côte-Nord, le pharmacien propriétaire de la pharmacie Jean Coutu de Baie-Comeau, Dany Belzile, demande à la population d'être patiente. Lundi après-midi, le pharmacien propriétaire indiquait déjà avoir près de 300 noms d'inscrits sur la liste pour obtenir des tests rapides de son établissement.

Certaines pharmacies distribuent les tests selon la formule premier arrivé, premier servi, d’autres mettent les gens sur des listes d’attente et d’autres encore permettent à la population de réserver une boîte sur le site Clic Santé.

Dany Belzile, pharmacien propriétaire de la pharmacie Jean Coutu à Baie-Comeau.

Dany Belzile, pharmacien propriétaire de la pharmacie Jean Coutu à Baie-Comeau (archives)

Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

Ça dépend toujours comment on peut fonctionner, explique Dany Belzile. À certains endroits, la façon dont les pharmacies sont faites, elles peuvent très facilement amener un ordinateur près des caisses avant [...], tandis que dans des laboratoires comme chez nous, malheureusement, je n'ai pas ce système-là et la problématique est que si on ne prépare pas à l'avance la venue des gens, avec le volume qu'on a, ça devient un peu plus difficile de servir la clientèle.

« Chaque propriétaire essaie d'organiser à ce qu'il y ait le moins de mécontentement possible. »

— Une citation de  Dany Belzile, pharmacien propriétaire de la pharmacie Jean Coutu de Baie-Comeau

Plusieurs pharmacies de l'Est-du-Québec donnent des indications dans leur message téléphonique d'accueil sur la disponibilité et la façon dont les clients peuvent obtenir leurs tests.

Dany Belzile précise que les pharmacies sont averties environ 24 heures avant de recevoir de nouveaux arrivages de tests rapides.

« À deux reprises, je suis rentré à 4 heures du matin pour m'assurer que tout était prêt pour 9-10 heures le matin pour les gens. »

— Une citation de  Dany Belzile, pharmacien propriétaire de la pharmacie Jean Coutu de Baie-Comeau

Tests arrivés au Bas-Saint-Laurent

Les nouveaux arrivages de tests de dépistage rapide de la COVID-19 sont arrivés au Bas-Saint-Laurent, affirme Philippe Lépicier, pharmacien à Cacouna et administrateur de l'Association québécoise des pharmaciens propriétaires pour le Bas-Saint-Laurent.

Le pharmacien indique que ses réserves de tests sont arrivées lundi matin.

Des Bas-Laurentiens ont attendu dans le froid mardi matin avant d'entrer dans les pharmacies pour obtenir leurs tests rapides.

Des Bas-Laurentiens ont fait la file mardi matin pour obtenir des tests rapides.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Philippe Lépicier rappelle toutefois que le Québec compte actuellement sur 600 000 trousses pour un total de 3 millions de tests et le pharmacien n'est pas certain que ce soit suffisant pour répondre à la forte demande.

« J'ose croire [que ce sera suffisant]. Je suis assez conscient que la demande est encore très très forte, que les centres de dépistage ne sont pas facilement accessibles présentement pour la population et que les cas sont très, très élevés.  »

— Une citation de  Philippe Lépicier, pharmacien à Cacouna et administrateur de l'Association québécoise des pharmaciens propriétaires pour le Bas-Saint-Laurent

Le pharmacien invite donc la population à ne pas faire la collection de tests pour en avoir plusieurs à sa disposition et à utiliser ces tests seulement en cas de symptômes liés à la COVID-19.

Des pharmacies de la Gaspésie prêtes à la distribution

À Gaspé, Antoine Gagnon-Roy, le pharmacien propriétaire d’Uniprix à Gaspé, dit que la distribution des tests rapides a commencé à 9 heures dans son établissement et que déjà, ses stocks sont presque tous écoulés. J’espère qu’on va en recevoir d’autres, je pense que les envois seront plus réguliers dans les prochaines semaines, prévoit-il.

Le stationnement est presque vide à la pharmacie Proxim de Matane mardi après-midi.

Du côté de Matane, il n'y avait pas de file mardi après-midi pour obtenir un test rapide.

Photo : Radio-Canada / Boris Firquet

Du côté de Matane, il n'y avait aucune file devant des pharmacies de la ville mardi après-midi.

Pour sa part, la pharmacie Pharmaprix à Matane n’avait toujours pas reçu sa livraison de tests rapides mardi matin. C’est comme une boîte à surprises! lance la gérante, Brigitte Béland. La semaine dernière, quand les gens appelaient pour savoir quand on allait en avoir, je leur disais : "Bien, appelez M. Trudeau, il est plus au courant que nous! C’est lui qui [distribue] tout ça".

Ces nouveaux tests de dépistage rapide sont distribués au moment où le Québec connaît une forte augmentation des nombres de cas et d'hospitalisations liées à la COVID-19.

Avec les informations de Guillaume Hubermont, Michel-Félix Tremblay et Perrine Bullant

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !