•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois millions de tests rapides de plus dans les pharmacies du Québec

Une feuille collée sur la porte d'entrée d'une pharmacie indique que les tests rapides contre la COVID-19 ne sont pas offerts.

Les pharmacies du Québec ont reçu mardi 600 000 trousses de cinq autotests. Mais ces trousses ne sont pas offertes dans toutes les pharmacies de la province.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Quelque 2000 pharmacies du Québec ont reçu mardi une seconde livraison de tests rapides. Au total, 3 millions de ces tests, soit 600 000 trousses de cinq autotests, sont donc disponibles dans l'ensemble de la province. Et ils risquent encore une fois de s'envoler rapidement.

Chacune des pharmacies choisies par le gouvernement du Québec pour effectuer la distribution des tests rapides devrait donc avoir reçu environ 300 boîtes. Cette quantité demeure nettement insuffisante pour pallier la forte demande, surtout dans le contexte où les tests PCR sont désormais réservés au personnel de la santé et aux populations vulnérables.

C’est un pas dans la bonne direction, mais ce sera insuffisant pour répondre à la demande, on le sait d’emblée, a ainsi reconnu Hugues Mousseau, directeur général de l’Association québécoise des distributeurs en pharmacie, en entrevue à Tout un matin (Nouvelle fenêtre).

On a distribué à la fin de décembre 4,5 millions de tests rapides [lors de la première livraison du gouvernement fédéral]. C’est parti rapidement, en l’espace de quelques minutes dans certaines pharmacies, quelques heures dans d’autres. On s’attend à la même chose encore, a-t-il commenté.

S'informer avant de se déplacer

Devant cette forte demande, les pharmaciens propriétaires tentent tant bien que mal de distribuer ces nouvelles boîtes de tests de manière équitable. Certains optent pour la formule premier arrivé, premier servi, alors que d’autres privilégient les réservations en ligne ou encore par téléphone.

Si on fait "premier arrivé, premier servi" pour tout le monde, on a une partie de la clientèle vulnérable qui ne pourra pas se déplacer pour avoir les tests, a expliqué mardi matin Benoit Morin, président de l’Association québécoise des pharmaciens propriétaires (Association québécoise des pharmaciens propriétaires).

Même chose si on va exclusivement en ligne. C’est difficile pour une partie de la clientèle de réserver une boîte en ligne, donc on a un peu différentes stratégies, a-t-il ajouté.

M. Morin conseille donc de s'informer directement auprès de sa pharmacie pour connaître les modalités selon lesquelles les tests sont distribués, puisque chaque établissement est libre d'établir sa propre procédure.

Il demande également d'éviter de former des files d'attente devant les établissements étant donné les températures très froides qui s'abattent sur le Québec présentement. Ce n’est pas la bonne chose à faire. Vérifiez chez votre pharmacien quel mode de distribution il va utiliser, a conseillé le président de l'Association québécoise des pharmaciens propriétaires.

Certains citoyens ont toutefois misé sur le froid pour espérer mettre la main sur une boîte, présumant que peu de gens oseraient sortir par de pareilles températures. Avec le froid, j’ai pris une chance. Et ç'a fonctionné. Ç’a pris 3 minutes, 4 minutes, a ainsi témoigné un homme rencontré devant une pharmacie de Québec.

J’étais venue avant, ils nous ont donné un coupon, et on passait entre 10 h et 11 h, et regardez, je sors déjà. Ça n’a pas été long, a expliqué une autre cliente de l'établissement.

Le début d'un approvisionnement plus soutenu

Le 5 janvier, le gouvernement fédéral s’est engagé à distribuer 30 millions de boîtes de tests rapides au Québec au courant du mois, parmi les 140 millions qui seront distribuées à travers le pays.

Le président de l'Association québécoise des pharmaciens propriétaires espère ainsi que les livraisons provenant du gouvernement fédéral vont pouvoir commencer à s'enchaîner de manière à soutenir la demande québécoise. C’est le début de quelque chose. Il faut voir ça comme ça.

On a eu un soubresaut avant Noël, mais là, c’est le début d’un approvisionnement plus soutenu. […] Tranquillement, on va pouvoir répondre aux besoins de la population, aux demandes.

Par la suite, on prévoit en avoir suffisamment, mais cette semaine, ça risque d’être difficile, a concédé Benoit Morin, qui espère même pouvoir renouveler les boîtes de ceux qui les ont utilisées d'ici quelques semaines.

Si jamais vous n’avez pas utilisé vos tests, que vous n’en avez pas besoin ou que vous n’êtes pas dans un groupe à risque, patientez peut-être [...] et laissez passer des gens qui en ont plus besoin, a-t-il demandé pour le moment.

Et si vous n’êtes pas dans l’urgence, [...] attendez quelques jours avant d’aller vous procurer une boîte de tests, a-t-il aussi conseillé, rappelant la limite actuelle d'une boîte par personne par mois.

Rappelons également que les personnes qui souhaitent obtenir une boîte de tests sont tenues de présenter leur carte d'assurance maladie et doivent être âgées de 14 ans et plus. Pour les plus jeunes, des tests seront distribués dans les écoles primaires.

Avec les informations de Hadi Hassin et de Jean-Philippe Robillard

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !