•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Maison Parenfant de Gaspé ouvre une maison de périnatalité

Deux mains de femme sur le ventre d'une femme enceinte couchée sur le dos.

Les locaux de la Maison de la famille ont été réaménagés pour offrir des suivis de grossesse aux familles de Côte-de-Gaspé.

Photo : Getty Images / Mme Emil

Perrine Bullant

La Maison de la famille Parenfant de Gaspé offre désormais aux familles de la Côte-de-Gaspé de plus larges services pour les accompagner durant la grossesse. Dès mardi, les femmes qui attendent un bébé pourront obtenir un suivi de grossesse à Gaspé dans la nouvelle maison de périnatalité.

Les familles de Gaspé profiteront d'une équipe de professionnels composée de trois médecins qui exercent comme accoucheurs à l'hôpital, d'une infirmière praticienne spécialisée, d'une intervenante du réseau de la santé et de plusieurs accompagnantes à la naissance.

Les locaux ont été réaménagés pour offrir des suivis de grossesse. À tour de rôle, nos professionnels de la santé viennent rencontrer les personnes enceintes et leur partenaire, détaille Valérie Allard, qui porte le projet.

D'après elle, le manque de clinique à Gaspé était devenu problématique. Il y avait l'enjeu de rendre accessibles les suivis de grossesse à Gaspé. On avait ce problème de clinique et il fallait combler le besoin. Les familles devaient se rendre à Rivière-au-Renard, précise-t-elle.

Une approche communautaire

L'organisme communautaire qui démarre ce nouveau projet veut offrir aux familles un environnement moins médicalisé.

On essaye de faire de la périnatalité autrement, indique Valérie Allard. Le contexte en organisme communautaire est un milieu assez décontracté et le ministre a considéré que c'était un beau milieu pour offrir des activités, conclut-elle.

C'est en effet à la suite d'un appel à projets, lancé par le ministère de la Santé et des Services sociaux, que l'initiative, portée par l'organisme de Gaspé et un comité de citoyens, a trouvé un soutien.

La Maison Parenfant complète ainsi son offre de services en périnatalité. Elle offrait déjà une halte-garderie, des rencontres prénatales, des préparations à l'accouchement.

« On veut tricoter autour de ces femmes et leur offrir des services les plus personnalisés. »

— Une citation de  Valérie Allard, chargée de projet de la Maison de périnatalité.

Une maison de naissance à Gaspé, un jour?

Depuis une dizaine d'années le Comité accès sage-femme plaide pour accueillir des sages-femmes dans la Municipalité régionale de comté Côte-de-Gaspé. Le collectif planche sur un projet en collaboration avec la Maison de la famille, mais la pénurie de main-d'œuvre reste un obstacle.

On souhaiterait pouvoir accueillir des sages-femmes mais ça viendra avec un agrandissement, éventuellement, espère Valérie Allard.

En attendant, la maison de la famille pense à mettre en place un concept unique au Québec, soit une chambre de latence. C'est pour les femmes qui commencent le travail, quand c'est trop tôt pour se rendre à l'hôpital, on offrirait un espace pour leur éviter de circuler pendant la phase de latence, envisage Valérie Allard.

La Maison de la famille Parenfant de Gaspé accueille les familles vivant sur le territoire de Côte-de-Gaspé depuis 1996.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !