•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un magasin de cannabis pourrait ouvrir à l’aéroport de Prince George, en C.-B.

Ce serait une première mondiale, selon les autorités aéroportuaires.

Entrée principale de l'aéroport international de Prince George, en Colombie-Britannique.

Avant la pandémie, l'aéroport de Prince George recevait annuellement environ 500 000 voyageurs. En temps de pandémie, il en reçoit 200 000.

Photo : Radio-Canada / Andrew Kurjata

Radio-Canada

Les personnes qui prennent l’avion à Prince George, en Colombie-Britannique, pourraient bientôt y acheter du cannabis. D'ici la fin de l'année, un magasin de cannabis pourrait ouvrir ses portes à l'aéroport. Ce serait une première mondiale, selon les autorités aéroportuaires.

L’aéroport de Prince George vient d’accorder une licence commerciale à l’entreprise Copilot, qui se spécialise dans la vente de cannabis aux voyageurs.

L’entreprise a pris contact avec nous en 2020 avec ce concept de magasin de cannabis et l’idée de rendre le voyage des passagers plus agréable, explique Gordon Duke, président-directeur général de l'autorité aéroportuaire de Prince George.

L'aéroport admet que c’est aussi pour lui une occasion commerciale.

Nous sommes un petit aéroport régional. C’est une façon pour nous d’avoir une nouvelle source de revenus, poursuit Gordon Duke.

L'aéroport affirme que l’entreprise de cannabis a reçu les approbations et les permis des différents régulateurs provinciaux et fédéraux.

Il reste toutefois des étapes avant que le projet ne voie le jour. La Ville de Prince George doit notamment accepter le projet et accorder à l'entreprise un permis commercial.

Rendre le voyage en avion plus agréable

L'entreprise Copilot a été fondée par deux amis, Reed Horton et Owen Ritz, qui se sont rencontrés à l’université et qui disent avoir toujours ressenti du stress avant de voyager.

Sur le site de l’entreprise, on peut lire que les deux amis ont constaté une hausse du recours au cannabis pour réduire ce stress, mais que la consommation avant ou pendant le voyage était souvent contraignante, inaccessible ou même intimidante .

Avec ce nouveau type de magasin dans les aéroports, leur mission est de rendre le voyage des passagers plus agréable.

« L’aéroport de Prince George est idéal pour lancer notre premier magasin. »

— Une citation de  Reed Horton et Owen Ritz, fondateurs de l’entreprise Copilot

L'autorité aéroportuaire de Prince George ajoute que c’est aussi un test pour l’entreprise pour voir si ce concept fonctionne dans les aéroports. Jusque-là, aucun d'eux ne semble avoir été prêt à faire le pas.

L'aéroport de Prince George se veut rassurant sur la sécurité du projet et la gestion des risques liés à la consommation de cannabis.

Les vendeurs vont s’assurer de donner de l’information. Ils vont aussi faire très attention de ne pas vendre leurs produits à des passagers qui voyagent à l'étranger, ou encore à du personnel de l’aéroport, explique Gordon Duke.

L’aéroport a également le projet de créer des zones réservées aux fumeurs de cannabis.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !