•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le NPD réclame la démission du ministre de l’Éducation de la Saskatchewan

Un homme devant un micro lors d'une conférence de presse.

Selon Carla Beck, le ministre Duncan est « le seul ministre de l'Éducation au pays qui n’ait pas fait de démarches supplémentaires afin de protéger les professeurs et les élèves dans les écoles»

Photo : Radio-Canada / Kirk Fraser

Radio-Canada

Deux élues du Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan, dont la porte-parole en matière d'éducation, Carla Beck, demandent que le ministre de l'Éducation, Dustin Duncan, soit remplacé.

La députée de Regina University, Aleana Young, ainsi que la porte-parole en matière d'éducation, Carla Beck, ont évoqué les manquements du ministre de l'Éducation par téléconférence.

La députée de Regina University affirme que Dustin Duncan n'a absolument rien fait pour limiter la propagation de la COVID-19 dans les écoles, allant jusqu'à le traiter de ministre chaotique , ayant fait passer la politique avant la population.

Ce dont nous avons besoin, a poursuivi Carla Beck, c'est d'un plan pour que nos enfants continuent d'aller en classe, et d'un ministre qui ait la volonté d'accomplir sa tâche. Nous n'avons ni l'un ni l'autre.

Selon Carla Beck, le ministre Dustin Duncan est en outre le seul ministre de l'Éducation au pays qui n’ait pas fait de démarches supplémentaires afin de protéger les professeurs et les élèves dans les écoles.

Quand on ne fait pas son travail, on ne peut pas continuer d’occuper son poste, tranche-t-elle.

La porte-parole en matière d'éducation reproche au ministre d'avoir ignoré les recommandations de l'Autorité de la santé de la Saskatchewan (SHA) pour la sécurité des élèves en automne.

Par ailleurs, Carla Beck reproche à Dustin Duncan d'avoir été témoin de la montée du variant Omicron dans d'autres provinces et d'avoir pourtant été le seul ministre de l'Éducation à n'avoir mis sur pied aucun plan pour le retour en classe.

Or, selon Carla Beck, la situation a culminé, lorsque le ministre a menti au public et aux médias la semaine dernière en conférence de presse.

Dustin Ducan a affirmé avoir eu des discussions avec la Saskatchewan School Board Association (SSBA) au sujet d'un report du retour en classe, ce qui a été démenti par cette dernière quelques heures plus tard.

Carla Beck a finalement demandé que l'on se réfère au document Safe School Strategy, élaboré par le NPD afin de permettre aux enfants de continuer à aller en classe dans les conditions les plus sécuritaires possibles.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !