•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : record d’hospitalisations dans la Capitale-Nationale

À l'avant-plan, deux professionnels de la santé manipulent des fournitures médicales. Derrière eux, d'autres s'occupent d'un patient dans un lit d'hôpital. Tous portent des vêtements protecteurs.

En raison de la hausse des hospitalisations liées à la COVID-19, de nombreux établissements de santé doivent une fois de plus procéder à du délestage.

Photo : Getty Images / Morsa Images

Chargement de l’image

Les hospitalisations liées à la COVID-19 franchissent la barre des 150 pour la première fois depuis le début de la pandémie. Dimanche, 174 personnes atteintes de la COVID-19 occupaient un lit dans la Capitale-Nationale, dont 23 aux soins intensifs.

Sur une semaine, les hospitalisations ont bondi de 85 % dans la région. La majorité des patients sont à l’Hôpital de l’Enfant-Jésus, à l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec et à Saint-François d’Assise.

En Chaudière-Appalaches, 111 personnes atteintes de la COVID-19 sont hospitalisées, en légère baisse par rapport à la veille. En matière de délestage, la région est toujours au niveau trois, mais elle s’approche du palier de délestage maximal où la vaste majorité des chirurgies non urgentes devront être annulées.

Le CISSS a également ouvert un site d’hébergement temporaire au couvent des Sœurs de la Charité de Saint-Louis à Lévis pour les patients qui n’ont plus besoin de soins en continu à l’hôpital.

Le taux de ce type d’usagers dans nos centres hospitaliers a notamment connu une hausse fort importante dans les dernières heures, plusieurs fins de soins actifs ayant été déclarées, mentionne-t-on dans un communiqué diffusé lundi matin.

Chargement de l’image

Le couvent des Sœurs de la Charité de Saint-Louis à Lévis servira de centre de convalescence.

Photo : Radio-Canada / Jean-Michel Cloutier

Les 13 lits de ce site de convalescence doivent permettre d’en libérer autant dans les hôpitaux. Pour le moment, principalement pour des considérations de main-d’œuvre, ce sera le seul centre de convalescence du genre dans tout Chaudière-Appalaches.

Plus de détails à venir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !