•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Enquête sur le processus de promotions à la police de Toronto

Un véhicule de la police de Toronto.

Certains candidats auraient reçu un traitement préférentiel, selon les sources anonymes de CBC Toronto. (Archives)

Photo : CBC/Robert Krbavac

Radio-Canada

Le Service de police de Toronto indique avoir ouvert une enquête sur des allégations d'irrégularités dans un processus de ressources humaines au cours duquel plusieurs agents ont reçu des promotions.

Allison Sparkes, directrice des communications de la police de Toronto, a confirmé l’ouverture de l'enquête dans un courriel envoyé dimanche.

Selon le site Web de la police de Toronto, les questions de discipline interne impliquant des agents sont entendues par le Tribunal, un forum quasi-judiciaire où la police enquête sur les allégations d'infractions graves à son code de conduite et à la Loi sur les services policiers.

Si l'affaire devait être portée devant "le Tribunal", elle serait rendue publique dans le cadre de ce processus. Si des accusations criminelles étaient portées, elles seraient également rendues publiques par le Service, a déclaré Mme Sparkes dans son courriel.

Jusqu'à présent, la police de Toronto affirme qu'aucune arrestation n'a été effectuée.

Des sources au fait de la situation, qui ont parlé à CBC Toronto sous le couvert de l’anonymat, ont ajouté que les officiers qui n'ont pas été promus se demandent pourquoi ils ont été exclus.

Le processus d’embauche sous la loupe

Selon ces sources, l’enquête vise à répondre à la question suivante : est-ce que certains candidats à des promotions ont reçu des informations sur les questions auxquelles ils pourraient être confrontés lors d'entretiens d’emploi?

Ces sources policières ont déclaré à CBC Toronto que 70 à 80 agents ont récemment été promus au rang de sergent.

Selon ces sources, le processus d’embauche se déroulait comme suit :

  • Un superviseur évaluait tous les agents sur leur capacité à superviser d'autres agents.

  • Si leurs notes étaient suffisamment élevées, les agents étaient invités à passer un examen à choix multiples sur les normes et pratiques de la police de Toronto. L'examen comportait environ 100 questions.

  • Si les agents obtenaient des résultats suffisamment élevés à l'examen, ils étaient invités à passer un entretien avec un comité composé d’un inspecteur, un surintendant et un surintendant adjoint. L'entretien avec le comité représente environ 60 % du processus de notation.

Toujours selon les sources de CBC Toronto, plusieurs officiers ont été informés qu’ils étaient concernés par l'enquête.

La porte-parole du Service de police de Toronto n’a pas voulu commenter davantage.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...