•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cinq nouvelles régions du Québec basculent au niveau 4 du délestage

Le niveau d'alerte maximal permettra aux hôpitaux de reporter davantage d'opérations pour libérer encore plus de lits et de personnel.

Une infirmière portant masque et visière prend les signes vitaux d'un patient dans un lit d'hôpital.

Au Québec, 2436 personnes sont actuellement hospitalisées à cause de la COVID-19, dont 257 aux soins intensifs.

Photo : CBC/Evan Mitsui

Après l'Estrie et la Mauricie-Centre-du-Québec, ce sont maintenant Laval, Lanaudière, les Laurentides et tous les centres intégrés de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie qui ont obtenu l'autorisation du ministère de la Santé du Québec de passer au palier 4 du délestage, a appris Radio-Canada. Les hôpitaux de Montréal devraient basculer sous peu dans le « niveau d'alerte » le plus élevé.

Selon nos sources, avec 64 patients hospitalisés (hors soins intensifs) jeudi, l'Hôpital de la Cité-de-la-Santé de Laval a atteint près du double du nombre de lits COVID dégagés par un délestage de palier 3.

Il est donc évident qu'il devait passer au niveau supérieur. En rejoignant le palier d'alerte 4, il pourra reporter davantage d'opérations pour libérer encore plus de lits et de personnel.

Ce niveau de délestage maximal permet, par exemple, de reporter les chirurgies non urgentes, de remettre certains suivis, même de cancers, ou encore de fermer des salles d'urgence.

Même aux soins intensifs, Laval était sur la corde raide, selon les dernières données disponibles, jeudi, avec six patients sur une capacité de sept lits COVID.

Lanaudière

La façade de l'hôpital Pierre-Le Gardeur de Terrebonne, le jour, en hiver.

L'hôpital Pierre-Le Gardeur de Terrebonne

Photo : Radio-Canada

Les hôpitaux de Joliette (CHRDL) et de Terrebonne (Pierre-Le Gardeur) sont particulièrement sollicités. Vendredi, ils comptaient 115 patients COVID hospitalisés, dont 16 aux soins intensifs.

Avant de passer à cette nouvelle étape du délestage, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Lanaudière a même dépassé sa capacité d'accueil de patients atteints de la COVID-19, à la fois en lits d'hospitalisations et aux soins intensifs.

Dans cette région, comme ailleurs, il n'y a aucun signe que ça diminue, estimait, samedi, le Dr Gilbert Boucher, président de l'Association des spécialistes en médecine d'urgence du Québec.

Laurentides

Une personne pousse un chariot à l'extérieur de l'hôpital de Saint-Eustache en hiver.

L'hôpital de Saint-Eustache

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Dans les Laurentides, le niveau 3 du délestage devait permettre d'offrir 48 lits COVID aux patients de la région. Ils étaient plutôt 129 en date de jeudi.

La situation dans la région est jugée « critique » de l'aveu même des autorités locales de santé. Au manque criant de personnel s'ajoutent de nombreuses éclosions en centres hospitaliers.

L'Hôpital de Saint-Eustache déplore des éclosions dans 11 de ses 15 unités et l'Hôpital de Saint-Jérôme compte 10 éclosions actives.

« En ce moment, nos hôpitaux sont en train de devenir des hôpitaux COVID. »

— Une citation de  Dr Gilbert Boucher, président de l'Association des spécialistes en médecine d'urgence du Québec

Radio-Canada révélait vendredi que le Centre intégré de santé et de services sociaux des Laurentides va commencer à transférer des aînés de centres hospitaliers vers des Centre d'hébergement et de soins de longue durée (Nouvelle fenêtre), dans des chambres à occupation double, pour faire de la place dans les hôpitaux. Ces patients devront avoir un test négatif avant d'être déplacés.

Montérégie

La semaine dernière, le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Est a été le premier des trois Centre intégré de santé et de services sociaux de la région à entrer dans le niveau 4 du délestage. Dans les trois hôpitaux du territoire, soit Longueuil (Pierre-Boucher), Sorel-Tracy et Saint-Hyacinthe, on comptait jeudi 163 patients hospitalisés pour la COVID-19 (hors soins intensifs), le triple de la capacité prévue au palier 3.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux Montérégie-Centre était aussi au triple de sa capacité de lits COVID du niveau d'alerte  3, jeudi, et le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Ouest, à plus du double.

Les hôpitaux de Montréal sur le point de basculer au stade 4

Selon nos informations, la plupart des centres hospitaliers de la métropole ont dépassé leur capacité de lits d'hospitalisation du niveau d'alerte 3. C'est particulièrement le cas au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l'Est-de-l'Île-de-Montréal, qui comptait 122 hospitalisations jeudi, soit plus du double du nombre de lits prévus au palier 3 pour des patients atteints de la COVID-19.

Des préposés dans un couloir d'un hôpital.

Une « zone chaude » à l’hôpital Sacré-Coeur.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Les Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Nord, de l'Ouest et du Centre-Ouest de l'île de Montréal ont aussi surpassé leur capacité d'hospitalisation COVID, de même que le Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM).

Fait intéressant à noter, le Centre universitaire de santé McGill n'a pas dépassé sa capacité de niveau 3 en hospitalisations. En revanche, il déborde aux soins intensifs avec 40 % de patients COVID de plus que prévu.

L'Outaouais et Chaudière-Appalaches considérés 3+

Pour une raison encore inexpliquée, le ministère de la Santé du Québec n'a pas fait passer le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches dans le niveau 4 du délestage. Pourtant, la région a atteint jeudi sa capacité de niveau 3 aux soins intensifs COVID et elle compte trois fois plus d'hospitalisations COVID que sa cible de lits.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais est aussi considéré 3+, selon nos sources, soit entre le palier 3 et le palier 4.

La semaine dernière, le Centre intégré de santé et de services sociaux a fermé l’urgence de Saint-André-Avellin pour que le personnel aille prêter main-forte à l'Hôpital de Papineau.

J'anticipe d'autres décisions difficiles à prendre à nouveau, a prévenu jeudi la présidente-directrice générale du Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais, Josée Filion.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !