•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Faut-il fermer les écoles avec les cas de COVID-19 qui augmentent?

La réponse n’est pas unanime chez les parents et élèves.

Un élève portant un masque se retourne vers un autre élève dans une salle de classe.

Les écoles de Regina comptaient 104 cas en date de vendredi. (archives)

Photo : AFP/Getty Images/Martin Bureau

Radio-Canada

Depuis le retour en classe la semaine dernière, le nombre de cas et d'éclosions de COVID-19 ne cesse d'augmenter dans les écoles de la Saskatchewan. Alors que certains parents s'inquiètent, d'autres se demandent si l’enseignement à distance est vraiment préférable.

Certains parents et élèves croient que les divisions scolaires devraient passer à l'enseignement virtuel pour tenter de ralentir la propagation de la maladie, alors que d'autres estiment que les écoles restent des endroits sécuritaires pour leurs enfants.

La semaine derniere, le président de la Fédération des enseignants de la Saskatchewan (STF), Patrick Maze, disait par ailleurs craindre une pénurie importante de personnel au moment où la province est touchée par une hausse fulgurante des cas de COVID-19.

Les écoles publiques de Regina sont en ce moment les plus durement touchées par les éclosions, avec 104 cas recensés en date de vendredi.

Du côté du Conseil des écoles fransaskoises (CEF), il y a au moins trois cas confirmés par les directions d'écoles.

Pour certains, le passage aux cours en ligne pourrait éviter l'augmentation des contaminations dans les écoles.

C’est l’avis de Mercedes Phillips, une élève de 11e année à l'école secondaire Campbell Collegiate de Regina. Selon elle, il faut assurer la sécurité des élèves.

C’est vraiment triste, dit-elle, le moral des gens est tellement bas. Les jeunes veulent vraiment être à l'école, mais nous ne pouvons pas aller à l’école si nous n’y sommes pas en sécurité.

Marie Eve Bussières est la mère de William Bear, un élève de 10e année au Pavillon secondaire des Quatre Vents de l’École Monseigneur de Laval. Au moins un cas de COVID-19 a y été confirmé.

Marie Eve Bussières aimerait qu’on instaure un format d’enseignement hybride qui permettrait aux élèves contaminés ou malades de rester à la maison avec un accès à de l'enseignement en diffusion continue, en direct.

Ce serait bien d’avoir l’option qu’ils fassent du streaming, qu’ils soient présents dans la classe (…), qu’ils puissent écouter et avoir la sensation d’être avec le groupe et ne pas perdre l’aspect social, dit-elle.

La Fransaskoise a par ailleurs confiance dans les mesures prises par le Conseil des écoles fransaskoises pour protéger les élèves.

Walter Chizzini a deux enfants qui fréquentent l'école Boréale de Ponteix. Il croit lui aussi que les jeunes ont besoin de socialiser et qu'il n'est pas nécessaire de fermer les écoles, compte tenu des mesures mises en place par le CEF.

La Saskatchewan est la seule province où les élèves sont retournés en personne à l'école la semaine dernière. Toutes les autres provinces ont retardé la date de la rentrée des classes ou sont passées à l'apprentissage en ligne.

Dimanche, la Saskatchewan a enregistré 1099 nouveaux cas de COVID-19. Il y a officiellement 7418 cas actifs dans la province.

Avec les informations d'Olivier Hamel

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !