•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dune remporte le Golden Globe de la meilleure trame sonore

Chargement de l’image

Denis Villeneuve lors du tournage de « Dune » en plein désert.

Photo : Warner Bros. / Chiabella James

Agence France-Presse

Le compositeur Hans Zimmer a reçu dimanche les grands honneurs dans la catégorie de la meilleure trame sonore originale pour la musique du film Dune de Denis Villeneuve. Les films The Power of the Dog (Le pouvoir du chien) et West Side Story ont remporté les principaux prix lors d'une cérémonie des Golden Globes largement ignorée par Hollywood et qui s'est déroulée sans retransmission télévisée ni tapis rouge.

Dune était en lice pour le prix du meilleur drame. Qui plus est, l'adaptation du roman de Frank Herbert signée par Denis Villeneuve lui a valu une place parmi les finalistes pour la meilleure réalisation.

Mais dans les deux cas, c'est Jane Campion et Le pouvoir du chien, film coproduit par le Québécois Roger Frappier, qui ont damé le pion à Denis Villeneuve et à son œuvre de science-fiction.

Le pouvoir du chien, qui interroge les stéréotypes masculins dans le Montana des années 1920 avec un Benedict Cumberbatch en cowboy toxique, devient ainsi le deuxième long métrage réalisé par une femme à gagner dans la catégorie phare du meilleur film dramatique. Le film a également remporté le prix du meilleur acteur dans un second rôle pour Kodi Smit-McPhee.

Chargement de l’image

Benedict Cumberbatch dans « Le pouvoir du chien »

Photo : Netflix

La nouvelle version de Steven Spielberg de West Side Story a été récompensée par le Golden Globe de la meilleure comédie ou comédie musicale, avec pour Rachel Zegler le prix de la meilleure actrice dans une comédie, et pour Ariana DeBose, celui de la meilleure actrice dans un second rôle.

Will Smith et Nicole Kidman ont reçu les prix de meilleur acteur et de meilleure actrice dans un film dramatique pour leurs rôles respectivement dans La méthode Williams et Being the Ricardos.

Chargement de l’image

Ariana DeBose et David Alvarez dans « West Side Story » de Steven Spielberg.

Photo : Twentieth Century Fox

Une remise de prix sans gala

La 79e cérémonie a été largement revue à la baisse, au moment où l'organisation est aux prises avec un boycottage d'Hollywood. Les noms des lauréates et lauréats ont été révélés sur Twitter, sans retransmission télévisée ni tapis rouge.

Habituellement couru par tout le gratin de l'industrie du divertissement, le gala qui ouvre la saison des prix cinématographiques a été déserté cette année par les vedettes hollywoodiennes, qui critiquent le manque de diversité et de transparence de l'Association hollywoodienne de la presse étrangère (Hollywood Foreign Press Association).

La chaîne NBC a renoncé à diffuser la cérémonie, et l'Association hollywoodienne de la presse étrangère (HFPA), qui constitue le jury de ces prix, a annoncé sans vedettes ni paillettes les résultats sur les réseaux sociaux à partir de 18 h.

L'événement n'a pas décollé sur Twitter, où les internautes étaient plus préoccupés par le décès, annoncé dans la soirée, du comédien américain Bob Saget.

Cette année, les Golden Globes ne ressembleront à aucun gala des Golden Globes que nous avons vus jusqu'à présent, avait commenté Marc Malkin, rédacteur en chef de Variety, avant la remise de prix. Et vraiment, nous n'allons pas voir grand-chose.

Officiellement, le comité d'organisation a invoqué la pandémie. Cependant, selon M. Malkin, l'Association hollywoodienne de la presse étrangère a essayé de faire venir des célébrités pour annoncer les gagnants et les gagnantes des Golden Globes de cette année. Et aucune célébrité, aucune, n'a dit oui.

La course aux Golden Globes, prix considérés comme étant presque aussi prestigieux que les Oscars, a donc été assombrie par les nombreuses accusations qui pèsent sur la HFPA.

Chargement de l’image

Les Golden Globes sont remis par l'Association hollywoodienne de la presse étrangère (Hollywood Foreign Press Association, ou HFPA).

Photo : Associated Press / Matt Sayles

Le groupe, composé d'une centaine de personnes liées à des publications étrangères, est depuis longtemps accusé en privé, dans les cercles hollywoodiens, d'une série de défaillances allant de la corruption au racisme.

Le quotidien Los Angeles Times a ainsi montré que l'association ne comptait aucune personne noire parmi ses membres, ce qui a ouvert les vannes des reproches l'an dernier. Tom Cruise a d'ailleurs rendu ses récompenses dans un geste de protestation.

Depuis l'éclatement du scandale, l'Association s'est empressée de lancer des réformes, notamment pour diversifier ses membres.

Elle leur a aussi interdit d'accepter des cadeaux de luxe ou des séjours dans des hôtels de la part des studios, qui les cajolent pour leurs votes.

Quelques réactions

Reste à savoir si ces changements suffiront à convaincre les vedettes hollywoodiennes et les diffuseurs d'accorder aux Golden Globes un retour en grâce.

Alors que presque aucun acteur, actrice ou studio n'avait publiquement fait mention de sa nomination, les jeunes actrices de West Side Story ont tout de même réagi à leur victoire sur Twitter.

Rachel Zegler a indiqué qu'elle recevait son Globe exactement trois ans après avoir été choisie par Steven Spielberg parmi 30 000 personnes candidates. La vie est très étrange, a-t-elle écrit.

Chargement de l’image

L'actrice Rachel Zegler dans le film « West Side Story »

Photo : AP / 20th Century Studios

Ariana DeBose a remercié la HFPA tout en appelant à des réformes : Il y a encore du travail à faire, mais lorsque vous avez travaillé si dur sur un projet – avec du sang, de la sueur, des larmes et de l'amour – le fait que ce travail soit vu et reconnu sera toujours spécial, a-t-elle tweeté.

Le pouvoir du chien et West Side Story en route vers les Oscars

En dépit de cette ambiance plombée, les trois Globes attribués aux films Le pouvoir du chien et West Side Story confirment leur statut de prétendants à la saison des prix, qui culmine en mars avec les Oscars.

Considéré comme l'un des grands favoris, Belfast, inspiré par l'enfance nord-irlandaise de Kenneth Branagh, est reparti avec seulement le prix du meilleur scénario.

Andrew Garfield a gagné le Globe du meilleur acteur dans une comédie musicale pour son rôle dans Tick, tick,... Boom!.

Du côté des séries, O Yeong-su s'est vu décerner le prix du meilleur acteur de second rôle en télévision pour sa prestation dans la série à succès Squid Game. L'acteur sud-coréen de 77 ans y joue le rôle du joueur numéro un Oh II-nam. C'est la première fois qu'une personne de la Corée du Sud décroche un Golden Globe.

Chargement de l’image

O Yeong-su est devenu dimanche le premier Sud-Coréen à gagner un Golden Globe.

Photo : getty images for hollywood forei / Emma McIntyre

Succession, drame familial autour d'un magnat de la presse vieillissant, produit par HBO, a remporté le prix de la meilleure série dramatique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !