•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Du carton à la tonne dans les centres de tri

Un énorme tas de carton au centre de tri Le Phare de Port-Cartier.

Le volume de carton recueilli est passé de 45 à 65 % au centre de tri de Port-Cartier.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La transformation des habitudes de consommation occasionnée par la pandémie se fait sentir dans les centres de tri de matières recyclables.

Dans l'entrepôt de l’organisme nord-côtier Le Phare s'empilent des milliers de boîtes de carton livrées dans les chaumières durant le temps des Fêtes.

L'accroissement du phénomène des achats en ligne depuis le début de la pandémie se fait sentir au centre de tri, où du personnel doit être réaffecté afin de trier une grande quantité de carton.

« Le volume de carton qu’on traite a connu une hausse considérable : il est passé de 45 à 65 %. »

— Une citation de  Asmaa Essalhi, directrice générale des ressources de réinsertion Le Phare
Un employé de Récupération des Basques dépose du carton sur un convoyeur.

La transformation des habitudes de consommation occasionnée par la pandémie se fait sentir à Récupération des Basques, à Trois-Pistoles (archives).

Photo : Radio-Canada / Laurence Gallant

Le même phénomène est observé au Bas-Saint-Laurent, au grand bonheur de Récupération des Basques, qui doit répondre à une forte demande pour du carton recyclé.

C'est un cercle : les gens commandent et consomment du carton, les gens qui font de l’emballage ont besoin de carton, donc ça circule. Le carton est en demande actuellement et on est bien payés pour la matière, explique Danny Lauzier, directeur général de Récupération des Basques.

De mauvais plis à corriger

Alors que la consommation en ligne atteint de nouveaux sommets, certaines bonnes habitudes semblent se perdre.

Un employé à l'œuvre au centre de tri Le Phare de Port-Cartier.

Le centre de tri Le Phare recueille les matières recyclables de Port-Cartier, de Sept-Îles et de la Minganie.

Photo : Radio-Canada

Le centre de tri Le Phare observe une augmentation de la quantité de matériaux non recyclables dans les bacs bleus. L'organisme a même reçu une carcasse d'orignal durant la saison de la chasse.

En ce qui a trait aux boîtes de carton, le centre de tri invite les citoyens à les vider et à les écraser avant de les mettre au recyclage. Il rappelle aussi qu’il faut éviter que le carton soit mouillé par la pluie ou par la neige, par exemple.

Devant l'augmentation de la quantité de carton et la rareté de la main-d'œuvre, la direction du centre de tri de Port-Cartier, où tout le travail est fait manuellement pour l’instant, songe à automatiser une partie de ses activités.

D’après le reportage de Djavan Habel-Thurton

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !