•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vers 30 000 doses de vaccin par semaine au Saguenay–Lac-Saint-Jean

Des enfants et des adultes font la file.

La campagne de vaccination va connaître une nouvelle accélération au Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Photo : Radio-Canada / Flavie Villeneuve

Radio-Canada

La campagne de vaccination continue de rouler à plein régime au Saguenay–Lac-Saint-Jean. La région a accéléré sa cadence de vaccination de 50 % par rapport au seuil fixé par Québec et a maintenant pour objectif d’administrer jusqu'à 30 000 doses par semaine.

En ce moment, 90 % des 12 ans et plus sont adéquatement protégés dans la région et ce sont près de 70 % des 5 à 11 ans qui ont reçu leur première dose.

Toutefois, avec les doses de rappel pour le vaccin contre la COVID-19, les deuxièmes doses et les premières doses, la région veut continuer de faire bonne figure en matière de vaccination.

La semaine dernière, 24 000 doses ont été administrées dans la région. 

Actuellement, 42 % des Saguenéens et des Jeannois ont soit reçu leur troisième dose ou pris rendez-vous pour la recevoir. La moyenne provinciale est de 35 %. Et contrairement à certaines régions qui ont dû appeler l'armée en renfort, le Centre intégré universitaire de santé et des services sociaux (CIUSSS) du Saguenay–Lac-Saint-Jean a suffisamment de personnel pour vacciner toute la population.

Depuis le début, on a cette chance-là, nous, que les gens ont donné leurs noms pour nous aider, selon le type d’emploi et selon les compétences. On a même des médecins qui veulent nous aider, qui peuvent soit évaluer ou faire des injections. Et on n’a pas eu besoin d’eux encore. Donc, c’est vraiment un apport incroyable de la population, s’est réjoui le directeur régional de la campagne de vaccination, Marc Thibeault.

Un homme en entrevue dans un corridor.

Marc Thibeault est le directeur régional de la campagne de vaccination contre la COVID-19.

Photo : Radio-Canada

Toutefois, contrairement à l'ensemble du Québec, la région fait moins bonne figure en matière d'administration de la première dose. Depuis le Nouvel An, près de 630 premières doses ont été administrées, selon les données de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ).

Cela représente à peine 0,2 % de la population. Selon Marc Thibeault, ce taux est insuffisant dans le contexte actuel.

Je pense que ce n’est pas beaucoup, deux millièmes : on pourrait au moins avoir 1 % ou 2 %. Je pense que les gens doivent adhérer à la vaccination, et de façon volontaire, c’est toujours la meilleure façon. Il faut vraiment saisir l’importance, et je le répète : il y a sept personnes sur neuf dans nos soins intensifs qui sont non vaccinés. Ça veut dire que nos hôpitaux sont en train de se remplir aux soins intensifs, puis il y a des gens qui ne sont pas opérés, il y a des gens qui ont des cancers. Il faut penser à toute la population, a-t-il lancé comme message.

Avec des informations de Roby St-Gelais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !