•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : pas de prestation fédérale pour les travailleurs saskatchewanais

Une employée qui sert des oeufs et du bacon. (archives)

La Fédération des travailleurs de la Saskatchewan croit que la décision de laisser les commerces ouverts à pleine capacité aura un impact sur la santé des travailleurs. (archives)

Photo : Radio-Canada / Hadi Hassin

Radio-Canada

En Saskatchewan, aucun employé ne peut recevoir la Prestation canadienne pour les travailleurs en cas de confinement, puisqu’aucune restriction n’est en vigueur dans les entreprises de la province.

Le gouvernement fédéral alloue chaque semaine une somme de 300 $ avant impôt à tous les travailleurs qui ne peuvent travailler. Pour être admissible à cette aide, il faut que la capacité d’accueil du commerce ou de l’entreprise soit réduite d’au moins 50 %.

La Fédération des travailleurs de la Saskatchewan croit que la décision de la province, qui laisse les commerces ouverts à pleine capacité, aura un impact sur la santé des travailleurs.

Les travailleurs se retrouvent dans une situation précaire parce qu'ils n’ont pas accès à ces avantages sociaux. Des entreprises fonctionnent au ralenti avec une pénurie de main d'œuvre. Certains pensent même à fermer pour de bon parce que le personnel est trop malade, a affirmé la présidente de la Fédération des travailleurs de la Saskatchewan, Lori Johb.

Elle ajoute que les employés auront de la difficulté à avoir accès à des congés de maladie payés parce qu’il n’existe pas de programme provincial.

Le Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan milite pour une réglementation sur la réduction de la capacité d'accueil dans les lieux publics, en raison de la hausse des cas de COVID-19 et de la propagation du variant Omicron.

Le chef du parti, Ryan Meili, croit que le premier ministre Scott Moe n’écoute pas les bons experts.

Ce n’est pas la première fois que le gouvernement provincial laisse tomber les entreprises. Le gouvernement se concentre sur ses partisans, à qui il veut plaire et qui sont contre les mesures sanitaires. Ils ont plus d’influence que les experts de la santé publique, a-t-il lancé.

Plus tôt cette semaine, le médecin hygiéniste en chef de la Saskatchewan, Saqib Shahab, a recommandé aux Saskatchewanais d’éviter tout rassemblement pour les deux à quatre prochaines semaines.

De son côté, le gouvernement n’exclut pas de nouvelles restrictions. Par contre, aucune annonce n’a été faite à ce sujet.

Avec les informations de Yasmine Ghania

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !